Welly Windy

Hell’eau général (le temps local me permet cette introduction aquatique de haute volée…)

Second troisième jour de ce pvt néozélandais et je suis déjà à fond dans les démarches locales, courant sans arrêt dans les artères de cette jolie capitale que j’apprends à découvrir.

Hier fut une journée hautement productive puisque j’ai:

– acheté une merveilleuse carte Sim vodaphone et dispose donc d’un numéro local
– fait ma demande d’Ird (les z’impôts quoi !)
– visité ce qui pourrait être ma colloc’ (maison fabuleuse perchée en haut d’une colline… j’en suis déjà amoureux)

Les reflexes du parfait pvtistes sont donc bel et bien là et je ne perds pas de temps !

Autrement, le surnom de Wellington n’est donc pas usurpé: le vent souffle, encore et encore et semble avoir une prédilection pour toujours se présenter de face. L’est malin le bougre mais vu que j’ai survécu au Yukon et à Terre Neuve, il ne me fait pas peur et j’suis toujours pas vaincu (et pas près de l’être d’ailleurs).

La ville est assez petite et l’auberge où je squatte est vraiment super bien placée, à deux pas des rues principales (Courtenay et Cuba) et des musées (Te Papa, entres autres).

Je vous balance en vrac quelques petites observations diverses et variées sur le coin, sachant que j’ai une flemme monstrueuse de rédiger plus avant !

– Un pays qui a une sculpture de Hobbit dans son Parlement ne peut pas être mauvais
– Le temps pour traverser une rue est de 5 secondes forfaitaires
– Il y a des abris à piétons partout au croisement des artères
– L’internet est pourri
– Les Kiwis sont des gens apparemment fort sympathiques et aidants mais ils ont un accent aberrant (enfin pour moi).
– Les musées sont gratuits et ça, ça déchire du calbut à donf’.

Ce sera tout pour aujourd’hui, il va bientôt être l’heure de manger puis d’explorer la Nightlife locale donc à suivre pour les prochaines aventures !

PS: Débauché j’ai été et j’écris donc en parallèle ici-même !

One thought on “Welly Windy

  1. L’aventure commence donc plutôt bien ! Tant mieux.
    Bonne continuation, exploration…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.