temps de lecture: 2 mn

D’un Pôle à un emploi

Après un week-end fort détendant, passé quelque part dans l’arrière pays francilien, bien loin de toute fumée parisienne et dans un cadre très serein, il est maintenant temps de revenir dans la vie réelle et d’enchaîner sur les X millions de rendez-vous de cette semaine.

Au programme et à venir:

– Une visite chez P-E pour causer, surement de façon très constructive, de l’avenir de VY.net comme prestataire de voyages à destination du Grand Nord. Ça promet d’avance de belles choses

– Un entretien tout ce qu’il y a de plus secret pour un poste encore plus secret destiné à faire des choses dont la décence ne me permet pas de discuter ici.

– Les retrouvailles, forcement émues, avec deux anciennes québécoises exilées et de retour – pour peu de temps j’espère – dans notre capitale. Je prie pour apercevoir du fromage à poutine dans leurs bagages.

– Un plan C-Ter à creuser – j’attends des niouzes de mon contact incrusté – pour réaliser une espèce de rêve un tantinet inattendu.

– Un week-end de retrouvailles en terre clermontoise avec une bande de joyeux lurons qui ont crapahuté en ma compagnie cet été dans des terres assez hostiles.

– L’anniversaire Guinness. Rien à ajouter.

– Une soirée GM/Pvtistes organisée quelque part du côté du Panthéon, dans un bar plus ou moins corse et où il se pourrait bien que je sois à essayer de recruter de futurs yukonnais.

Enfin, le combat le plus noble, celui où il va falloir se retrousser les manches et grogner comme le premier primate viendu: me rendre la première place sur Gougeule à la requête voyage yukon que je me suis fait honteusement piquer par une agence de voyage éhontée et qui, je subodore, a du allonger du pognon pour en arriver là (non, ce n’est pas de la mauvaise foi !).

MAJ: Les mystères de Gougeule font que j’ai récupéré cette place – qui flatte bassement mon égo – immédiatement après la parution de cet article. Pas chercher à comprendre, jamais.

Bref, tout plein de belles choses à viendre pour cette  belle semaine de septembre et qui pourrait bien me voir faire mes valises dans un avenir proche…