temps de lecture: 1 mn

Un de plus

Me voici donc de retour après mes quatre jours d’excursion en terre anglaise pour ce qui fut un séjour franch’ment pas extraordinaire mais qui aura eut le mérite d’être correct, sans plus.

On notera que le souci majeur des participants (des p’tits jeunes de 15-17 ans) aura été de repérer le plus vite possible l’emplacement de l’Amer Crumble et du Primark pour dévaliser en toute légalité leur stock. Il semblerait que l’implantation de ces deux chaines vestimentaires en France serait une opération de tout premier ordre.

Sinon au niveau des remarques:

– Des minots qui ont plus d’argent de poche que moi de salaire, ça me dépasse toujours autant.

– Prendre un panini quand j’emmène le groupe bouffer dans un vrai restaurant à XXX millions de pounds, c’est donner de la confiture à des porcinets.-

Ne pas oser dire qu’on a paumé son ticket de métro (valeur: 1 livre, tarif groupe) pour préférer frauder sous les yeux de l’agent (et m’obliger à de la négo pour éviter l’amende), ça me dépite.

– Il semblerait que les bus soient gratuits en France ou, du moins, ne nécessite pas l’usage de tickets. Ce qui expliquerait pourquoi la moitié des jeunes sont montés directement à l’étage sans faire attention aux requêtes du driver qui rougissait tellement que j’ai du interviendre en catastrophe pour le dégonfler.

– Rester au milieu du quai dans un gros tas et empêcher tout le monde de passer, c’est normal aussi ?

Bref, je pourrais noter encore pas mal de petits trucs mais au final et en dehors des deux-trois boulets habituels (nullement accompagnés de canons soit dit en passant), tout a fonctionné sans Annie Croche (ni Cordy d’ailleurs). Toujours le même plaisir à me balader dans la ville, à me faire Camden and Co et à bouffer de gros trucs dégueulasses et super saturés en matières grasses.

Je réserve le mot de la fin à cette phrase, entendue après avoir passé la douane à Saint Pancrace, prononcée par un ado avec des arrières pensées et destinée à une jeune du groupe:

« Mais comment t’as pu passer la douane toi vu que t’es une bombe ? »