temps de lecture: 1 mn

Tuesday-jà vu dans un miroir ?

Tradition du titre foireux respectée, tout va pour le mieux. Nous sommes mardi, il est 14.36 dans la rieuse cité de Whitehorse, bonjour.

Lundi riche en activités culturelles, avec une sortie au supermarché du coin pour acheter une pizza d’un kilo quatre cents grammes. Nous avons reçu un couple d’amis locaux et avons partagé notre morceau d’Italie ensemble.

Ceci ayant été fait, départ pour une visite de la brasserie de bière locale, celle la même qui produit ma Yukon Red adorée (Louons-la avec de grands louanges puisque je bénis trop, je vais louer maintenant). Visite fort intéressante par ailleurs, avec notamment l’explication que la bière est mise en canette par deux pauvres ouvriers à qui il faut huit heures pour faire une palette entière. Ayez dorénavant une pensée émue pour eux si jamais vous buvez de la binouze yukonnaise.

Retour en passant par la case Shopping, oreiller à 4 dollars au WalMart.

Soirée sympa avec une Virgie aux fourneaux pour un poulet roti (remember Réserve faunique 2007) et pommes de terre sautées ou bouillies. C’est selon.

Ce matin, grande balade jusque Riverdale pour une tentative de récupération d’appartement. Affaire à suivre, on ne sait pas encore. Sinon, on s’est incrustés à une conférence sur les journées de la francophonie… Pas grand intérêt sauf pour le buffet. J’en miam encore.

Autrement, premier boulot yukonnais tantôt avec une surveillance nocturne d’un campement de minots au milieu des bois. Trois nuits à faire pour une somme très acceptable…

Voili, voilou. Rien de bien exciting en ce jour, sûrement plus d’aventures demain vu que je continue ma remise en forme avec un tournoi de volley-ball. Youhou.

Ah si, grosse info. Pour la première fois depuis notre arrivée canadienne, on a eu une chambre pour nous tous seul chez Bruno.

Jusqu’à vendredi et que sa coloc’ revienne.

Beuh.