temps de lecture: 1 mn

Tu béné voler ?

Encore un titre foireux à inscrire dans ma triste mais glorieuse histoire… Belle et grande journée en ce dimanche yukonais.

Grasse mat’ de toute beauté interrompue par l’intervention d’une Paspeurdesours venue me signaler qu’il était midi. En guise de petit déj’, mon spécial du dimanche: le triple toast cheddar poulet. Hors catégorie dans les concours culinaires… Mais super nourrissant.

Décollage pépére vers les treize heures pour aller bénévoler à la cabane à sucre de l’AFY. J’ai passé mon après midi à vendre des tickets pour ladite cabane à sucre, à servir de la soupe de pois et des haricots. Avec le sourire, sur fond de musique québécoise et tout en dansant. Du coup, je connais maintenant sur les doigts tout le système monétaire canadien, sans aucune erreur possible… Mon collègue, un p’tit jeune du coin avec l’accent le plus aberrant jamais entendu, n’était pas du genre causant. Donc j’ai plus tapé la discussion avec les clients, tout en rigolant avec mon accent foireux (j’arriverais à m’en débarasser un de ces jours…). Je voyais de temps à autres une Virginie errer dans la zone… mais elle n’est jamais venue m’acheter quoique ce soit. Barf.

Fin de la vente et démontage de cabane. Rangement de tout le dawa et excursion au centre commercial du coin pour faire des courses. On a investi en conséquence et ce soir gros menu en prévision: steack frites.

Demain, retour dans la recherche d’emploi et surement plus d’infos sur l’appart’ qu’on doit récupérer le 26.