Prendre la Bastille

J’ai beau être un voyageur devant l’Éternel (ou du moins me présenter ainsi…), je n’en suis pas pour autant un non-sédentaire, un haineux des casaniers. Pour preuve, en dépit de tous mes dires, je finis toujours par revenir, un jour ou l’autre, dans MA ville, celle où je vis, celle qui m’a vu naitre, grandir et devenir, en partie, celui que je suis. Aujourd’hui, afin de célébrer cet amour un peu vache, un peu fou, un peu insensé, je vous emmène en balade vers un coin que j’adore: Bastille.

Bastille

 

A la Bastille !

Tout le monde connait bien l’importance historique de l’endroit et la place qu’il tient dans notre patrimoine national. De cette prison « symbole des méchants rois et reines qui affamaient le bon Peuple », il ne reste aujourd’hui guère de plus de traces, en dehors de quelques petites pierres vaguement entassées dans un jardin sis au métro Sully Morland et du Pont de la Concorde:

Assurant la construction en pleine tourmente révolutionnaire, il utilise pour la maçonnerie des pierres de taille provenant de la démolition de la Bastille, prise d’assaut le 14 juillet 1789.
Source

Bastille 2

Y sortir

Loin de ces considérations révolutionnaires, le quartier regorge d’endroits sympas où se perdre, où errer, où se balader en toute tranquillité, la tête tournée vers le ciel et les pieds solidement ancrés sur bitume ! Je crois, en mon âme et conscience que le Quartier ne mérite pas toujours la mauvaise réputation qui est la sienne, notamment en ce qui concerne la rue des assoiffés-bourrés-pochetronnés, à savoir celle de la Roquette et sa petite sœur de la Lappe. Pour qui recherche à boire un verre, la vie n’est en effet pas si compliquée: tout n’est que boissons, pubs, cafés, bars, cabarets, aussi diverses que bordéliques. Il y en a pour tous les goûts, les portes-monnaie et chacun d’eux renferme une atmosphère spéciale et différente. Je recommande, à titre hautement personnel, de vous réfugier au MégaloBar, d’aller bouffer des patates tout au bout de la rue et, enfin, de faire quand même attention tard la nuit: ça peut craindre juste un tantinet…

lappe

S’y balader

Si vous avez survécu à la folie d’une nuit locale, vous aurez probablement besoin de respirer de l’air frais et de vous balader dans un espace aussi calme que verdoyant, pas trop bruyant et reposant. Pour ce faire, les solutions sont plus que multiples ! Vous aurez en effet le choix entre, par exemple, la balade du port de l’Arsenal, la Place des Vosges ou encore ma toute dernière découverte: la Promenade Plantée-Coulée Verte, longue de cinq kilomètres, construite sur le tracé dans l’ancienne voie ferrée dite « de la Petite Ceinture » et qui part juste de derrière l’Opéra Bastille pour finir quelque part dans le XIIème, non loin de la Porte Dorée

PP

S’y cultiver

S’il y a un domaine qui fleurit à foison (si tant qu’un domaine puisse fleurir à foison en fait), c’est bien celui de l’Art. Je ne vous ferais pas l’insulte de citer l’Opéra Bastille, désormais aussi connu que couru et je vous parlerais plutôt des galeries d’art moderne, comme celle de la Maison Rouge ou du musée d’architecture qui se trouve au Pavillon de l’Arsenal: génial, gratuit et méconnu.

arsenal

Pour les amoureux des vieilles pierres, le Marais, quartier adjacent et son Musée Carnavalet, sa rue des rosiers et ses innombrables hôtels privés sera une source de joie inextinguible, surtout lorsqu’on n’hésite pas à pousser les portes et à découvrir les somptueuses façades cachées et autres démentielles cours intérieures. Au métro Saint Paul, à cinq minutes sur les mains, deux endroits à visiter absolument: la Maison européenne de la Photographie et le Mémorial de la Shoah. Le premier est payant et propose des rétrospectives souvent génial. Le second est gratuit et offre une exposition permanente (et beaucoup de temporaires), un centre de recherche et est également un lieu de recueillement.

Et pour aller plus loin ?

Vu que je n’ai jamais eu besoin de me loger sur la Capitale (l’un des gros avantages d’être natif du lieu), je n’ai jamais eu à rechercher un hôtel dans le quartier Bastille, même si je suis sur que certains (Campanile par exemple, ou encore des réservations en Air BnB et autres…) sont très bien et permettront à tout un chacun de trouver LE lit parfait pour passer une nuit aussi délicieuse qu’inoubliable. Pour retrouver mes adresses préférées du coin, n’hésitez pas à aller jeter un œil vers le carnet de bons plans que j’ai eu l’honneur et le plaisir de rédiger. C’est relativement objectif, ça approfondit mes adresses d’ici et ça vous propose même des p’tits trajets sympas, à faire en un après-midi ou plusieurs journées !

4 thoughts on “Prendre la Bastille

  1. Rhan même pas une photo de la place de la bastille c’est dommage.. La coulée verte part de la bastille et finit juste à l’entrée de Vincennes et de son bois. La promenade est superbe !! A faire à pied ou à vélo ! Sinon toujours du côté de bastille, un peu planqué entre bastille et le métro quai de la rapé il y a une petite écluse sympa qui permet de rejoindre la Seine.

    1. J’adore aussi cette partie (la coulée verte) super agréable 🙂

      Quand à la balade le long du canal, elle est aussi dans mes favoris absolus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.