Paroles de Katell

Second volume de la série « Paroles de… » avec aujourd’hui une interview de Kathell, ex-pvtiste, voyageuse en train au Canada et détentrice devant l’Éternel d’un Derrick d’Honneur !

Tout d’abord qui es-tu ?

Ouch derrière une question toute simple se cache une multitude de réponses. Qui suis-je ? Le saurai-je vraiment un jour ?

Par quoi je commence, mes origines, mon métier, mes passions… ? par mon prénom tiens, çà paraît logique : je suis Katell, rien que çà déjà çà me définit pas mal ! née d’un père breton et d’une mère basque, (j’en entends déjà dire : ouille le mélange!), ayant grandi dans les Landes, mais ayant exploré d’autres coins de France pour travailler. Désormais installée aux pieds des Pyrénées après avoir vécu un an au Canada via un PVT .

J’adore voyager, j’aimerai pouvoir le faire plus souvent. J’aime marcher aussi. Je suis tombée en amour avec Montréal, et le Canada en général, il y a plus de 10 ans déjà !

 Un petit résumé de ton PVT canadien ?

J’ai utilisé les 12 mois du permis, pas envie de rentrer avant ! J’y ai donc séjourné d’Octobre 2009 à Octobre 2010.

Avant de partir j’avais un peu planifié mon séjour : boulot dès le départ et les deux derniers mois à explorer l’ouest canadien et le Nouveau-Brunswick (pour profiter des couleurs de l’automne). Je me suis vite rendue à l’évidence, mon PVT n’allait pas être comme il était prévu. J’ai travaillé oui, dans mon domaine, dès le départ, mais pour diverses raisons, j’ai arrêté début avril et ai modifié mes plans, fallait que je trouve quoi faire jusqu’en Septembre puisque les deux derniers mois étaient déjà prévus. Je voulais découvrir d’autres coins du Canada, ce que j’ai fait tout en revenant à Montréal entre les différentes escapades.

 J’ai remarqué que tu avais voyagé en train, peux-tu nous raconter un peu ?

Effectivement j’ai exploré plusieurs segments du réseau ferroviaire canadien en classe économie:

Montréal / Ottawa

Ottawa / Toronto

Toronto / Niagara Falls et vice versa

Montréal / Toronto et vice versa

Montréal / Halifax et vice versa (l’Océan)

Toronto / Edmonton (le Canadien)

J’ai adoré l’expérience. Çà commence dès la gare en fait, il y a plein de choses à observer : les lieux, les gens, les mouvements. Et puis la découverte des trains (différents les uns des autres), les relations qui peuvent s’installer entre les voyageurs. Davantage « humaines » d’ailleurs sur les trajets plus longs comme pour le Canadien ou l’Océan. Tout le monde se parle (ou presque). On sent que la liaison Montréal-Toronto est plus utilisée pour des déplacements professionnels.

La traversée du Canada est juste grandiose, la diversité des paysages s’offre à nous, et on a le temps de les apprécier vu l’allure du train ! J’ai adoré voir les huttes de castor toute proche, j’ai espéré la présence d’ours. La voiture panoramique est une invention formidable, j’en ai profité assez souvent, quel régal les couchers et levers de soleil, se rendre compte de l’étendue de ce qui nous entoure.

 Au fait, pourquoi le train ?

J’avais vu un reportage à la télé et j’avais trouvé çà super, ensuite y’a eu le livre « Carnet transcanadien » d’Olivier Barrot et Alain Bouldouyre et également le témoignage de Cheuft/Thomas (NB: Sur un certain forum !).

Donc pour moi c’était évident que j’allais faire la traversée en train, et quand j’ai changé mes plans pour explorer d’autres coins, je me suis dit que ce serait intéressant d’explorer le reste du réseau.

 Un meilleur souvenir peut-être ?

En fait l’aventure en train dans son ensemble est géniale. Mais si je dois choisir un moment en particulier, hummm difficile… allez pour rester dans le thème de ton blog, je vais dire : ma rencontre avec un francophone du Manitoba qui nous a parlé du Yukon, du parc Kluane, c’était super !

 Des conseils pour des intéressés ?

Surveillez les promotions de Via rail, çà vaut le coup.

Pour ceux qui passent un/des nuit(s), pensez à amener un duvet car la couverture qu’ils fournissent est bien petite, un bandeau pour les yeux, et des bouchons pour ceux qui supportent car si vous tombez comme moi sur des ronfleurs, votre sommeil va en pâtir !

J’ai cru savoir que tu avais été du côté des provinces maritimes canadiennes… ?
Encore une fois, des souvenirs ? Des anecdotes ? Que recommanderais-tu ?

C’est exact, en plusieurs fois.

Premier voyage seule début juin, j’ai parcouru les régions suivantes : South Shore, les côtes acadiennes, une partie de la baie de Fundy et de la vallée d’Annapolis, et Halifax. Pendant 15 jours, j’ai visité de superbes coins, j’ai adoré le parc national de Kejimkujik, la ville de Lunenburg et ses jolies maisons colorées (il existe un parcours historique à travers la ville à faire à pieds, le plan est à demander au centre d’information), le village de Peggy’s Cove (son phare et ses gros rochers qui m’ont rappelé la Bretagne). Je regrette qu’il ait plu au début de mon voyage, car je n’ai pas pu découvrir Digby Neck comme je l’aurai voulu. J’ai adoré l’accueil que j’ai reçu, peu importe la place !

Deuxième voyage, en compagnie de Mumu (si bien connue de par ici), en Août. Une dizaine de jours pour s’aventurer dans Cape Breton et voir une partie de l’Île du Prince Edouard. Je recommande vivement le Cabot Trail. Mes meilleurs souvenirs (y’en a-t-il des meilleurs que d’autres, d’ailleurs ? Pas si sûr): la rencontre avec l’orignal sur le chemin Skyline, mais surtout l’espoir d’en croiser à chaque instant dès le départ de notre voyage, mon premier pygargue à tête blanche, et les falaises rouges de PEI (Prince Edward Islande).

Dernier voyage, avec mes parents en Octobre, en 15 jours nous avons fait le tour du Nouveau-Brunswick. Je me suis régalée avec les couleurs de l’automne ! Mes endroits préférés : le parc du Mont Carleton (quand j’y pense j’y ai passé une mauvaise nuit car un écureuil a décidé de nous pourrir en courant, grignotant sur le toit du camping-car), l’île de Miscou et ses tourbières d’un rouge éclatant, et Hopewell Rocks avec ses pots de fleurs et sa marée impressionnante.

Le prochain voyage dans les Maritimes sera à coup sûr Terre-Neuve !

 Un mot pour la fin ?

Fidèle lectrice de V-Y.net, je te remercie Cédric pour me faire voyager, me faire sourire, par écran interposé. Hâte de lire tes aventures au pays des Kiwis.

Merci donc à Katell d’avoir bien voulu jouer le jeu et d’avoir répondu à mes questions ainsi que de m’avoir donné quelques photos que j’utilise ici !

Un train !
Un panneau vach’ment très beau

3 thoughts on “Paroles de Katell

  1. non mais dis oh, suffit que je m’absente pour que tu fasses des erreurs 😛
    t’as vu ou un h dans mon prenom ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.