Ma Finlande en dix photos (#OutdoorsFinland Spirit)

Cet été, j’ai eu la chance de pouvoir partir explorer la région de Häme (en Finlande) pendant quatre journées, grâce à l’opération #OutdoorsFinland (dont nous avons longuement parlé chez la #TeamGivrés !). Plutôt que de vous ici la même chose que là-bas, je vous propose, à la place, une petite sélection photographique, basée sur le même modèle que les épisodes islandais et irlandais. Dix clichés, certains retouchés, certains travaillés, certains instagrammés. Une seule idée: partager un moment bien précis et vous raconter, en quelques lignes l’histoire qui se passe en-dehors du cadre, derrière l’objectif. Bonne lecture (et bon visionnage) !

Ma Finlande en dix photos

Le feu de bois

Juste après une traversée en kayak durant laquelle j’ai cru mille fois me noyer (et un certain Piotr n’est pas passé loin de ça…), j’ai goûté au réconfort d’un morceau de pain finlandais cuit au feu de bois. Enroulé autour d’un bâton, cette pâte gluante se métamorphose pour devenir une friandise de premier ordre, vers laquelle on revient avec un petit plaisir coupable. Son nom ? Du Tikkupulla !

Un champ de blé

Quand, au détour d’une randonnée, on passe devant un morceau de soleil figé dans la terre au travers de millions d’épis, comment ne pas vouloir l’immortaliser ? Une balade en forêt est l’occasion de croiser mille et une couleurs traversant tout le spectre chromatique. Du sombre au lumineux en passant par l’ocre et le beau.

Les lacs miroirs

Ce que j’aime, quand je suis en milieu aquatique, c’est regarder les paysages se figer dans le reflet d’une eau endormie. Or, en Finlande, on peut voir ce genre de scène partout. Comme les lacs sont partie intégrante du pays, il n’est pas rare de pouvoir s’émerveiller devant la symétrie presque parfaite d’une forêt, d’une barque et de quelques nuages…

Le soleil se lève

Se lever à 6 heures du matin et voir le soleil en faire de même : la vie d’un blogueur voyage est parfois étrange. Cependant, quand on a la chance de pouvoir profiter de moments pareils et de vivre, en direct, la création d’un nouveau Monde, comment ne pas vouloir s’assoir, regarder et, dans le silence d’une matinée éternelle, rester muet devant un tel spectacle ?

Suivre le chemin

Quelques pierres innocemment posées semblent tracer un chemin vers un ailleurs inconnu. Faut-il marcher sur elles et ensuite espérer un quelconque miracle divin ? Faut-il tenter de suivre une ligne imaginaire qui partirait quelque part, là-bas vers le fond ? Une sérénité presque bouddhique, un moment de détente et une question : mais où aller ?

Les barques

Un véritable décor de carte postale, pris et repris par la bande de joyeux lurons que nous form(i)ons. Le cadre est trop beau, les barques sont trop belles et il était impensable de ne pas (sur)photographier cette petite place perdue où le temps s’est suspendu. Les embarcations attendent, les blogueurs regardent et le cliché est là, bien au chaud et bien au frais.

Généreuse nature.

Partout, au détour des sentiers, la Nature se fait généreuse. Il suffit de se baisser, de tendre les mains et de se servir pour pouvoir profiter du plus incroyable des festins. Des produits frais, directement du producteur au consommateur, garantis sans trace(s) de toxines ou engrais. Aucune marque ne réussira jamais à atteindre une perfection pareille... et sans marge ou courbe de productivité !

D'autres barques

Quand je vous dis que j’ai aimé ces barques ! Le cliché est pris au même endroit que le précédent (avec les même acteurs). L’angle et l’éclairage ne sont pas les même, la couleur diverge aussi (un petit peu) et pourtant, l’invitation à se prélasser et à paresser est toujours aussi forte, présente, ténue. Parés pour l’aventure ?

Un champ

Une trouée dans le feuillage permet de voir se dessiner un champ. Au-dessus, les nuages jouent à composer un ciel abstrait. Les lignes sont nettes, le décor pas loin d’être monochrome. Du sérieux, peu de fantaisie et une palette de couleurs réduite au minimum. Par moments, la Finlande se fait aussi sérieuse et efficace, comme sa société.

Fin du voyage

« Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir… » Quand je monte sur un kayak, pour rejoindre l’ile d’en face, c’est exactement ce que je me dis aussi. L’expérience, aussi palpitante soit-elle, fleure bon le suicide nautique en ce qui me concerne et il est hors de question que je retente un jour l’aventure, à fortiori au-dessus l’un lac où je n’ai pas pied !

7 thoughts on “Ma Finlande en dix photos (#OutdoorsFinland Spirit)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.