temps de lecture: 1 mn

Ouik Endeuh

Repos. Détente. Salubrité pas publique.

Grosse soirée Uno hier pour changer. Je me suis encore pris des séries monstrueuses à 100 points à chaque fois. La chance avait du rester à l’entrée de la maison hier soir.

On a bu. Bien et en quantité décente. Du blanc, du rouge, du blond. On a parlé. Beaucoup. Ca a charrié. Pas mal. Bon moment encore une fois.

Samedi essentiellement vélocypédique. J’ai passé mon après-midi à tourner autour de Whitehorse avec mon joujou à deux roues. Et plein de vitesses. Mais pas de phares ni de sonnettes. Du coup, je gueule des « Take Care » quand je dois doubler quelqu’un. Chébran.

J’ai aussi réparé pour la première fois depuis bien longtemps cet objet des cieux. Remis la chaine en place, recalibré le transmetteur photophonique et des trucs dans le genre. Classique.

Sinon Jim et Virgie sont partis cet après-midi pour roadtriper. Ca va être festif.

Je cohabite donc du coup avec une alsacienne blonde comme les champs de blé en été prénommée Pascale. Celle-la même qui campe dans le salon depuis un mois environ en fait. Et qui est bien parti pour rester. Ce qui est pas pour me déplaire.

Ce soir, excursion probable du côté du Flipper’s voir Laura. Demain, repas avec les collègues d’Xtra Foods.

Lundi, recherche active de boulot.

Bonne journée à vous. Pour moi, elle se finit.