temps de lecture: 1 mn

O Ville Lumière…

Suite des retrouvailles Capitales

Une bonne grosse nuit de dix heures plus tard, adios le décalage horaire ! Directement de retour dans le rythme trépidant de la vie parisienne, je m’en vais du côté d’Odéon retrouver mon légendaire Davidoo avec qui j’ai entretenu une relation épistolaire poussée.

Un Viet tolbiacien et une excursion mouffetardienne passent tranquillement et nous nous retrouvons accoudés au zinc de la Taverne où mon apparition non programmée provoque de très légers remous et surtout l’arrivée tonitruante d’une serveuse bretonne qui a failli me péter quatre côtes dans la chaleur de son étreinte. C’est bon se sentir aimé !

Dimanche comateux et raclette ô combien attendue, partagé avec mon Slyounet préféré puis excursion footballistique avec un petit PSG/Evian absolument immonde. Par contre, c’était marrant de constater qu’on peut faire tenir toute la populace yukonnaise dans le Parc des Princes.

Autrement et après quasiment une semaine de présence ici, je ne suis guère destabilisé par l’environnement parisien. Il faut croire qu’y avoir passé vingt-sept ans est un excellent vaccin préventif…

Par contre, j’espère que mes murailles mentales vont tenir le choc car je commence doucement à redescendre et à me rendre compte le Yukon est loin derrière moi et que toute perspective de voyage va nécessiter un apport financier non négligeable !

A suivre bientôt: des retrouvailles à fendre l’âme et un perspective de boulot absolument démente !