temps de lecture: 1 mn

L’or en barre

Soirée passé sous le double signe du sport, entre une finale de JO et un match Paris/Marseille (ne me dîtes pas Classico, je hais ce mot).

D’un côté donc, un sport de bourrins qui se foutent sur la gueule avec une grosse crosse en essayant de pousser une petite rondelle dans une petite cage défendue par un gros monsieur. De l’autre, un sport de bourrins qui se foutent sur la gueule avec des petits crampons en essayant de faire rentrer un ballon dans une grande cage défendue par le seul non manchot de l’équipe.

Bref.

Paris a perdu, sans qu’il y ait quelque chose à redire. Par contre, “on” a vraiment le pire public de France, une joyeuse ribambelle de blaireaux (une sacrée bande de cons selon DL) qui ne trouvent rien de mieux à faire que de se taper entre eux. Une bonne soirée à oublier encore.

Seul point commun du coup entre les Usa et le Psg: les deux ont perdu. Mais les ricains ont eux paumé une finale de JO devant une Team Canada qui a un peu fait du Nawak dans les trente dernières secondes en se prenant un palet  égalisateur de Parise pour emmener tout ce joli monde en ExtraTime.

Heureusement pour le pays hôte, le Crosby Show (j’ai honte) a mis fin rapidement à la finale et offert The Olympic Gold à la Dream Team de l’Erabble.

De mon côté et bien loin de toutes ces turlupitudes sportives, j’attends beaucoup de cette semaine qui va me fournir pas mal d’informations sur mon futur immédiat – voyage, boulot et tout le toutim habituel.

A suivre donc, comme de bien entendu !