Les Shetlands – Se déplacer

Après l’introduction vous racontant comment nous nous étions tapés deux jours de bus et une nuit de ferry pour rallier Lerwick depuis Paris, voici donc aujourd’hui un article consacré au déplacement.

Matinée shetlandaise
Matinée shetlandaise

Bourlinguer

Les iles des Shetlands ont ceci de merveilleux qu’elles sont aussi nombreuses que minuscules, traversées par de petites routes où le trafic quotidien se compte sur les doigts de trois mains et où les moutons règnent en maitre.

Ainsi le randonneur assidu verra ses yeux se remplir de bonheur à l’idée de pouvoir gambader gaiement des jours et des jours entiers sans rencontrer âme qui vive, sans croiser nul autre bipède et surtout, avec ce sentiment superbe que l’on nomme la Liberté.

Il faut savoir, ô mes lecteurs adorés, que les Shetlands sont des partisans acharnés du libre-accès à la nature. Autrement dit, par le biais du Scottish Outdoor Access Code de 2005, il est possible de marcher, dormir, errer virtuellement n’importe où.

access-logo-200

Cela est bien sur soumis à quelques conditions pleines de ce bon sens anglo-saxon:

When you’re outdoors:

  1. Take personal responsibility for your own actions and act safely;
  2. Respect peoples privacy and peace of mind;
  3. Help land managers and others to work safely and effectively;
  4. Care for your environment, take your litter home and don’t disturb wildlife;
  5. Keep your dog under proper control;
  6. Take extra care if you are organising an event or running a business.
  7. When parking on country roads do not obstruct access roads or access to fields.  Park further away if need be.

Il est de même très fortement conseillé de ne pas déranger le bétail (bèèèèh, meuuuh et autres assimilés) et d’utiliser les portes, portails et autres escaliers pour passer d’un champ à un autre.

Associer activement un peuple et un tourisme à une action de grande envergure, libérer les espaces naturels pour le bien-être de tous, c’était l’une de mes utopies préférées. Je suis donc heureux de la voir réalisée pour de vrai !

Concrètement…

Pour vous donner une idée d’un trajet effectué en une journée et demie, avec moults arrêts, voici notre traversée de Unst, la plus nordique et la troisième plus grande ile de l’archipel: le chemin pédestre est en pointillé, les arrêts dodos (de la première nuit à la dernière sont marqués d’une croix).

Trajet Unst

Vous remarquerez que nous avons tracé notre chemin au beau milieu de nulle part, sans suivre les routes, en longeant les falaises et en dormant quasiment au pif.

Pour traverser la partie nordique, nous avons suivi une route défoncée, erré sur les falaises, atterri à côté d’une antenne radio de la RAF (site apparemment interdit d’accès… Gloups !), descendu et monté des collines, etc etc.

La vue sur la Plage
La vue sur la Plage
route-2
Une route typique des Shetlands
route-4
De l’eau sur le haut
route-5
Damnation

Je conseille aux motivés de s’équiper d’une solide paire de chaussures imperméables: il arrive que les zones traversées soient des mélanges immondes entre tourbe, boue et marais et, dans ce cas-là, il faut avoir l’œil acéré d’un faucon pour repérer de loin les zones traversables (ou non).

Je recommande de même d’avoir de vrais vêtements de pluie !

Enfin une carte de la région est un très bon atout (on peut en acheter un peu au pif dans les Visitors Center, dont celui de Lerwick et celui de Baltasound).

Vroum-vroum ?

Il est également possible, et à tarif défiant toute concurrence, d’utiliser les x² lignes de bus sillonnant les iles (couplées aux ferrys bien sur).

Pour aller de Lerwick à Unst, il nous en a coûté environ 4£ pour deux personnes.

Par contre, les horaires sont répartis sur une dizaine de feuillets différents et sont organisés selon un code machiavélique, répondant à des critères de période, de date, de vacance, d’affluence, de saison…

Pour ne pas vous faire avoir, la gare routière de Lerwick (toujours !) dispose d’un staff adorable, très sympathique et qui a l’habitude de répondre aux éternelles questions des voyageurs égarés.

Gros bateau
Gros bateau

Vous trouverez des infos plus exhaustives de par ici: Public Transport.

Ils sont petits, ponctuels, fiables et les chauffeurs généralement très sympathiques.

Voici les trajets réalisés, pour une somme estimée à 12£:


View Larger Map

 Pour aller plus loin:

Le site officiel du tourisme aux Shetlands
Le merveilleux guide à commander en ligne (gratuit !)
Walk Shetlands
Travel Scotland: the Shetlands
The Country Outdoor Access, le texte officiel

La suite au prochain épisode !

4 thoughts on “Les Shetlands – Se déplacer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.