temps de lecture: 3 mn

Les Shetlands – L’introduction

En août dernier, lassé de mes turpitudes capitales, j’ai rameuté mon bon vieux copain de voyage Georginou pour lui proposer un beau plan Alakon (dont nous sommes friands !): aller passer dix jours dans un archipel paumé dans des latitudes pluvieuses, traverser quelques îles à pied, observer des oiseaux et se faire le beau voyage aller-retour en bus et ferry.

Notre destination: le paradis des Birds Watchers, le Graal des Poneyphiles et l’Elyséum des moutonneux:

Les Shetlands !

Charmant petit archipel situé au nord de l’Écosse et composé de beaucoup d’îles, notre destination est réputé pour pas mal de trucs (comme dit en intro): ses moutons, leur laines et donc les vêtements idoines, les oiseaux (dont les mythiques Puffins), ses Brochs et autres Cairns ainsi que la solitude et l’isolement propres à tout ce qui est situé un peu loin de tout.

Pour y aller ?

On a foutrement bien rigolé !

Etant avare comme Arpagon dès qu’il s’agit de dépenser mes précieux deniers, je suis retourné voir mes potes de Megabus, histoire de checker un peu les prix/horaires et de vérifier les correspondances avec le Ferry.

Bilan des courses (en citation, s’il vous plait !):

Megabus: le lundi 13/08 – 32£50

  • Departs10:45 Paris , Porte Maillot Coach parkArrives 11:35 Aberdeen , Bus Station

Puis Ferry donc le mardi 14 à destination de Lerwick:38£10

  • départ 17 heures
    arrivée 7.30 à Lerwick

Retour le mercredi  22 au soir vers Aberdeen: 38£10

  • Départ 17.30
    Arrivée 7.00 Aberdeen

Le jeudi 23 ==> Bus Aberdeen – Paris – 25£50

  • Departs19:15 Aberdeen , Bus StationArrives 18:10 Paris , Porte Maillot Coach park

Le 24 au soir à Paris !

Chuuuut !

On est donc partis le matin à 11 heures, avons traversé la France, la Manche, l’Angleterre, l’Écosse avant de s’échouer comme deux grosses baleines sur le ferry à destination de Lerwick pour un atterrissage (oui un ferry atterrit, bande d’incultes) mercredi à 7 heures sonnantes et trébuchantes du matin.

Peu de sommeil (ça tangue un bateau, ça roule un bus), pas mal de liquide (pour tenir le choc), un peu de miam-miam et une belle bouffée d’air frais à l’arrivée !


View Larger Map

 A suivre: comment bourlinguer !