temps de lecture: 4 mn

Le top 10 des Boulets d’Auberge

Petit retour sur mes errances néozélandais avec, pour ce jour et mon retour à l’activité épistolaire, un petit Top sans prétention de la faune croisable dans le monde merveilleux des Backpackers

1) Le Technicien du voyage

Il n’est pas bien méchant non. Il a juste une fameuse tendance à planifier son voyage à la seconde près, utilisant X² guides écrits dans X² langues. Et de facto, il envahit l’espace commun avec ses cartes, sa calculatrice, son ordi, son stylo et annote pendant deux heures tous les endroits où il veut aller (mais où il n’ira jamais).

2) Le Pudépié

Spécimen bien particulier, non dénué de sympathie mais doté d’un terrible défaut: sa puanteur ambiante. Ce charmant personnage va vous faire connaitre les affres de la mort et vous faire battre votre record d’apnée à la seconde même où il va retirer ses chaussures. La vie suspend alors son cours, regarde à droite, à gauche et s’en va en hurlant ailleurs. Je vous engage à faire de même, votre survie olfactive en dépend.

3) Le Jétouféjétouvu

Hautement insupportable, ce gaillard pense avoir tout effectivement tout fait et tout vu. Connaissant par cœur les articles de tous les bouquins écrits depuis la Mésopotamie antique, il vous agresse de ses connaissances éparses, incomplètes et de toutes façons jamais demandées. Et quand vous avez raison, c’est quand même lui qui a raison.

4)Le Vienlakejetepine

Très souvent germanique, ce n°4 se reconnait à son allure distinguée, ses cheveux gominés et ses Rayban. Il ne fréquente les auberges que pour une seule chose: piner, baiser, niquer, foutrer. Il jette des longs regards langoureux à tout ce qui est féminin (ou pas), marche d’un pas allègre au travers de la pièce et n’hésite pas à faire plusieurs allers/retours histoire qu’on le remarque bien. Bizarrement, le rapport tentative/succès reste très souvent remarquablement bas.

5) Le Meccha Plurien

On se demande comment survit ce spécialiste de la rapine, de la taxe, du vol. Il possède en effet la rare capacité à se nourrir avec tout ce que ne lui appartient pas. Il apparait toujours à l’heure des repas, regarde vaguement les plats en préparation et quémande avec un grand sourire de la nourriture non consommée. Il se peut aussi que ses mains s’égarent du côté de vos sacs à provisions, par inadvertance bien sur.

6) Le Bourré mais pas assez

Il a commencé le matin, continué le midi, insisté le soir et débarque totalement défoncé, pensant que le monde entier est son ami. Il veut boire, encore et toujours et ne comprends pas que les gens ne partagent ni son avis, ni son envie. Frustré, il peut évoluer en Grokasskouille voire même en MégaRelou. Cette classe bien précise est souvent originaire du pays des Rosbeefs.

7) A toi donc c’est à moi

Ce joyeux larron considère que nous sommes tous frères (et soeurs) et que le concept de propriété n’est qu’une invention du monde capitaliste. Du coup, il va se servir allègrement dans vos affaires pourtant rangées, piquant un chargeur à droite, du gel douche à gauche, et ce en toute bonne foi. Il vous faut dans ce cas là tenir un inventaire bien précis de votre sac, verrouiller celui-ci chaque matin (et encore !) ou tout simplement mordre la main qui s’en approche. A noter que ce N°7 se marie très bien avec le Meccha Plurien

8 ) L’ichichéchémoi

Un dortoir est en théorie un espace conçu pour accueillir et faire cohabiter ensemble un grand nombre de personnes en simultané. Cependant, cette théorie part dans le néant du chaos lorsqu’arrive l’Ichichéchémoi. Il n’a en effet nullement cure de vous (ni des autres): étalage d’affaires, suspension de serviettes, déballage de sac, activité ultra nocturne et allumage de plafonnier au milieu de la nuit. Il est chez lui et se fout du reste. Par contre, il n’apprécie (vraiment) pas les commentaires.

9) Le Geek

Posté sur son lit, il passe ses journées connecté sur son ordi-tablette-téléphone, squattant le wifi à longueurs de temps. Le jour et la nuit sont pour lui un seul et même concept. Personnage étrange, il a tendance à grogner par moments, à ricaner bêtement par d’autres et à se rouler en boule en poussant des petits cris aigus quand son crédit est arrivé à zéro. Son arme fatale: le téléphone planqué au fond du sac et qui sonne au milieu de la nuit, décalage horaire oblige !

10) Le Psychokwak

C’est un mélange des 9 premiers exemples. Il est du genre à errer toute la nuit avec une lampe torche pour débusquer des limaces naines, à manger des tortillas au cheddar-caramel-cannelle, à regarder des films ouzbeks sous-titrés en finnois et à essayer d’en discuter avec sa voisine slovaque.  Se lavant peu, il bouge d’auberge en auberge sans trop savoir pourquoi, tout en grattant avidement sa tête devant le calendrier du mois, essayant de comprendre avec difficulté le concept de futur. Personnage cependant très fréquentable quand il n’est pas en mode Misanthropique.