Le plus beau de tous les voyages

Dans la maison, tout est calme. Aucun bruit ne vient briser le silence ni perturber ma concentration. Je savoure ces quelques minutes de repos et je réfléchis à la façon de formuler ce qui va suivre. Près d’un mois après la publication de mon dernier billet, c’est avec plaisir, lenteur et patience que j’ai laissé les phrases se former et murir tranquillement dans mon esprit. Aujourd’hui, je me sens prêt à vous parler et à aborder le plus intime des sujets jamais évoqués sur ce site qui est mien depuis un jour de janvier 2009. Aujourd’hui, je vous raconte comment et pourquoi ma vie a changé pour toujours. Aujourd’hui, je vous raconte un épisode unique. Aujourd’hui, je vous raconte le plus beau et le plus long de tous les voyages.

Le plus beau de tous les voyages

Il y a trois mois de cela, au cœur de la nuit et de l’été, dans une maternité de Paris, j’ai été bouleversé. J’ai vécu une expérience d’une puissance indicible, d’une force indescriptible, à laquelle rien ni personne n’aurait pu me préparer. Bien avant cela, pendant les longs mois de gestation, aux côtés de ma formidable #DeT, j’ai tout doucement cru pouvoir prendre conscience  de ce qui allait se passer. J’ai effleuré de loin, de très loin, la réalité, sans me rendre compte qu’on ne peut en parler sans l’avoir vécu. Il y a trois mois, une petite boule de chair gesticulante est apparue devant mes yeux en larmes. Il y a trois mois, nous sommes (re)devenus parents et je suis devenu Papa.

Tenir le doigt d'un bébé

Je me rappelle ces discussions avec les amis passés par là récemment. Je me rappelle avoir été lire les billets de mes consœurs Aurélie et Aurélie. Je me rappelle avoir cru connaitre, avoir cru savoir, avoir cru être préparé à affronter la tempête qui se levait au loin, là-bas et dont les premières secousses étaient déjà annonciatrices d’un sacré bordel.  Quelle prétention et quel orgueil de ma part ! J’ai été balayé comme un fétu dans le vent. Je me suis envolé comme une feuille en automne, j’ai décollé et je n’ai toujours pas atterri, la tête perdue à une altitude où le bonheur se balade avec l’incrédulité, main dans la main. Je ne réalise toujours pas totalement et je continue à me croire dans un rêve, au rythme des jours passant.

L'histoire de la vie

Il est écrit que ledit Bonheur se trouve dans le regard de l’autre, qu’il tient à peu de choses, qu’il suffit de le capter pour le conserver à jamais. En vérité, je vous le dis : le bonheur se trouve dans un sourire, dans un rire, sur un visage apaisé, dans la sonorité d’un mot balbutié, dans la force d’une main serrée autour d’un pouce, dans la contemplation d’un bébé endormi au creux d’un bras, dans un échange gestuel informel, dans une caresse du bout des doigts. Il n’y a rien de plus beau au monde que de tenir fort contre soi son fils, de le sentir s’apaiser, se calmer, se reposer. Il n’y a rien de plus violent au monde que de sentir ses tripes se nouer au détour d’un pleur, d’une larme, d’un spasme. Il n’y a rien de plus vrai, de plus intègre, de plus absolu, de plus formel qu’un enfant.

J’ai entamé, aux côté de DeT, un voyage non-écrit où aucune étape n’est balisée, où aucun chemin n’est tracé et dont on ne connait que le début et la fin. J’ai participé à donner la Vie et j’ai accepté d’endosser LA responsabilité ultime : être un parent et mériter le nom de Papa. Dès lors, j’apprends chaque jour un peu plus. Je découvre mon fils au fur et à mesure qu’il se découvre lui-même. J’apprends à décrypter son langage, à comprendre ses gestes et à répondre à ses besoins. J’apprends à accepter de ne pas comprendre. J’apprends à être perdu, impuissant, faible, fatigué, enthousiaste, épanoui, tendu, nerveux, irritable, irrité. J’apprends et j’en suis fier, heureux, satisfait.

paris famille

Bien sur, tout n’est pas rose depuis l’arrivée de Petit Homme dans notre vie familiale. Mon planning de travail a explosé, je cours après la moindre minute et j’ai l’impression – par moments – de subir plus que de vivre. Les petits gémissements au milieu de la nuit me font frissonner d’angoisse, l’expression de son visage sur le point d’éclater en sanglots me fait frémir et je me retiens, par moments, de monter dans un avion et de m’enfuir en hurlant. Pourtant, tout cela est balayé en l’espace d’une seconde. Quand je le regarde. Quand il me regarde. Quand je dis, à voix haute, les yeux dans les yeux : « Bonjour toi. Bonjour mon fils ».

Forcément, ma vie quotidienne et mon activité professionnelle sont impactées, ayant pris la décision de le garder avec moi, Papa 2.0 profitant de son statut d’AE et de Freelance. J’en profite aussi pour découvrir le bonheur des voyages en famille, ici et ailleurs… De nouvelles aventures à suivre ensemble, un nouveau chapitre à écrire !

52 thoughts on “Le plus beau de tous les voyages

  1. Que c’est beau. Tu verras, redécouvrir ces coins du monde à travers leurs yeux, regarder le monde à leur hauteur, ralentir, remettre les choses en perspectives sont de merveilleux dommages collatéraux. Entre 2 crises, entre 2 négociations. Et je te promets, ça devient de plus en plus facile mais toujours aussi bouleversant.

    1. J’adore le concept de « merveilleux dommages collatéraux ». Et j’adore aussi l’idée d’être bouleversé dans le futur !

  2. Cela doit être bien sérieux, je ne vois aucun jeu de mot foireux…
    Très beau texte, je suis sincèrement heureuse pour toi de lire ces lignes et je ne peux que te souhaiter un bon voyage pour l’infini cette fois!

    1. T’as tout compris ! Un texte écrit avec l’âme 🙂

      Merci d’être heureuse pour moi (et merci pour la co-animation de la #BattlePhoto pendant que j’y suis).

  3. « J’ai un grand sourire béat (et niais aussi) en lisant ces très jolies lignes. » Tu m’écrivais ces quelques lignes il y a 3 ans… C’est moi qui ait un sourire béat en lisant tes quelques lignes. Bienvenue dans ce monde de doute, de joie, de bonheur, de tout. Félicitations à vous !

    1. Les commentaires se recroisent à trois ans d’intervalle. C’est beau aussi ça, le bonheur par procuration différée !

  4. Refélicitation (pour une fois que je n’ai pas raté la première vague, j’ai fait un peu le malin 😉 ). Un bien joli texte. J’allais dire, on a un peu l’habitude par ici, mais celui-là est tout de même plus touchant. Une question cependant, petit fiston a-t-il en guise de doudou un petit ours yukonais 😉 Oui, fallait bien que je termine mon commentaire avec ce genre de chute 😛

    1. Le fiston a une collection improbable de doudous différents mais son favori est un splendide lapin français (et poilu !).

  5. Bonsoir !
    Nous ne nous connaissons pas mais je t’adresse mes félicitations pour cette petite vie toute neuve !
    C’est si banal et tellement unique à la fois. Un long voyage vers l’inconnu. Rien ne prépare à cela.
    Hâte de lire tes nouvelles aventures et réflexions autour du voyage saupoudrez d’un peu de parentalité ?
    Bonne continuation !
    Lili

    1. Merci Lili, le banal peut être merveilleux… J’en fais la découverte au quotidien !

      A très vite pour de nouveaux échange saupoudrés, forcement désormais, de parentalité !

  6. Ahhh mais il y a donc un coeur tendre sous ses airs blagueurs, c’est un très joli texte qui résonne beaucoup en moi, étant maman depuis bientôt un an. Un enfant ça remet en place l’essentiel, ça nous oblige à profiter du moindre instant, d’être dans le présent et cela offre tous ses petites de bonheur que tu racontes si bien. Très joli… Au plaisir de lire les aventures de ce voyage.

    1. Et oui, je ne suis pas qu’un gros blagueur de la #BattlePhoto ! Merci d’ajouter tes mots de maman dans ce petit commentaire qui est agréable à lire.

      A très vite !

  7. Magnifique!

    Je travaille en périnatalité. Des déclarations de ce genre, j’en vois souvent, mais la tienne, cette déclaration d’un vrai et d’une intensité particulière a particulièrement résonné en moi. Je partagerai à mes clients futurs papas, c’est certain.

    1. Hello Bianca,

      Merci beaucoup pour ces trois lignes laissées ici. Je suis vraiment heureux d’avoir pu trouver des mots ou un ton qui sonnent juste à l’oreille d’une professionnelle et je suis encore plus ravi à l’idée de le savoir lu par d’autres papas !

  8. C’est vraiment beau ! Merci d’avoir partagé tes émotions avec nous !
    Beau voyage à la petite famille !

  9. Moi j’espère qu’a 15 ans il ira fouiner sur le blog de papa. (ou de Cédric? 😉 ) et qu’il tombera sur cet article… 🙂

    1. ‘spèce de Troll. Je repensais à cette discussion d’ailleurs et je me demandais avec qui je l’avais eu. J’ai ma réponse 🙂

  10. Bonjour Cédric et.. FELICITATIONS!!!

    Je comprend que tu sois bien occupé maintenant! 😉
    Quel bel article, c’est très émouvant!

    Hate de lire tes futures aventures avec ce petit bonhomme!

    Bonne journée!
    Vio.

    1. Hello Vio,

      Merci ! J’ai bien reçu ce que tu sais à propos de ce que tu sais mais ce que tu sais (maintenant) est chronophage absolu, d’où le retard pour répondre à ce que tu sais de la façon que tu sais !

  11. Alors là je suis bluffée ! Arriver à gérer la #battlephoto et un nourrisson c’est super balaise 🙂
    Je souhaite beaucoup de bonheur à ta petite famille, et comme c’est écrit plus haut dans un commentaire, tu vas voir (re)découvrir le monde avec des enfants c’est magique, ils nous obligent à prendre notre temps : le voyage n’en est que plus savoureux ! Bon par contre moi j’ai des enfants qui ne dorment pas (c’est un truc qu’elles ont décidé comme ça sans discussion au préalable avec nous) donc je sais ce que c’est l’angoisse du petit cri la nuit et si j’ai un conseil pour tes prochaines vacances : amènes avec toi une GRANDE boîte d’Acerola. Enjoy !

    1. Coucou les poissons et enfants !

      Je (re)decouvre en effet au jour le jour et je gazouille de bonheur aux côtés de bébé à chacun de ses regards étonnés. Pour ce qui est du dodo… On ne va pas en parler.

      Je note pour Acérola 😉

  12. Bienvenue dans le monde des parents voyageurs, tu verras, c’est génial ! Surtout au début quand ils ne savent pas marcher. Et après quand ils savent parler.

  13. Yahouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !
    Ton texte est sublime… et m’a donné le frisson.
    Bon je suis loin d’être objective évidemment 🙂 🙂 🙂
    Profite, profite, profitons…
    Des bises

    1. Coucou Aurélie,

      Merci de ton gentil commentaire, toi qui a rencontré Bébé et qui sait le bonheur qu’il peut m’apporter au jour le jour (d’ailleurs, je fais ce que tu sais en ce moment !).

      On profite 🙂

  14. Hey 🙂 C’est très joli et très agréable d’avoir le retour d’un Papa, surtout écrit de cette façon… Toutes mes félicitations pour ce petit bonhomme qui vous accompagne à présent, et aussi pour ce texte, vraiment touchant… Belle route à toute la famille!

  15. Bienvenu dans la fabuleux monde des parents voyageurs! Plus que 2 sujets à la bouche: enfant et heureusement voyage! Sinon, quand on voyage pas, c’est enfant et enfant!
    Je comprends mieux certains tweets qui soudain se passionnaient pour les voyages en famille… Bon courage pour bosser pendant les siestes, et encore c’est facile jusqu’à 8/9 mois! après faut assurer le SAV en jouant avec les petits bouchons!

    1. Hello Sandrine,

      Merci pour l’accueil ! Même si j’ai déjà un certain passif dans les voyages avec enfant(s) (les colos !), c’est la première fois que c’est le mien que je trimballe/m’apprête à trimballer de par le monde (j’espère).

      Tu as bien noté mon intérêt soudain : flagrant délit, je retiens pour les prochaines fois 😉

  16. Félicitations Cédric! Je n’irai pas de conseils, je n’y connais rien au voyage en famille, mais j’ai hâte de lire ce que tu auras à dire sur le sujet, au fur et à mesure que tu apprivoiseras cette nouvelle façon de voyager 🙂 Bravo pour cet article intime et bonne chance dans cette nouvelle aventure!

  17. Cela faisait un petit, un sacré moment en fait que je n’étais pas venu faire un tour sur ton blog… Wahou… Quel article… et quel bonheur de te lire à chaque fois!
    Ce récit me laisse songeuse, rêveuse… Tu as vraiment l’art de donner au « voyage » une dimension vraiment particulière. Je me réjouis du bonheur d’un inconnu. Un grand merci pour tout ce que tu représentes!!
    Bon voyage à vous 3!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.