temps de lecture: 1 mn

Le noble art

La vie continue son petit bonhomme de chemin du côté des Signoles, royaume des ânes et des arbres à écorcer à l’aide de l’outil adéquat.

Cet outil se présente sous la forme vague d’un gros épluche-patate muni de deux poignées verticales situées à ses extrémités. La technique consacrée consiste donc à utiliser ce [Pan] (pas réussi à décrypter l’argot du coin) pour raser l’arbre et lui enlever tout trace d’écorce (donc l’écorcer !) afin qu’il soit un poteau de tente/yourte/tipi/potence acceptable et présentable.

Nous nous y sommes attelés avec moult courage et détermination avec Pascalounette. Puis est viendu le temps d’aller tremper de futurs poteaux dans une solution bizarre, indubitablement verdâtre et destinée à empêcher/ralentir le pourrissement ultérieur. Bref, une activité passionnante mais surtout crevante.

Un solide repas du terroir plus tard, une bonne sieste du pays aussi et nous voila repartis vers une journée Portes Ouvertes chez des voisins fan des dadas. Puis excursion dans l’enclos à dadas du coin avec la vue émouvante d’un jeune chiard né pas plus tard qu’hier. Mais qui marche déjà comme tous ses comparses à la naissance.

Bref, une belle journée dans ce rude et franc pays qu’est l’Hérault, cette terre où les hommes sont durs au mal, solides dans la mêlée et d’une sagesse proverbiale.

Demain, viendez vivre ici même les aventures d’un Cedric conducteur de troupeau d’ânes et planteur de poteaux !