temps de lecture: 1 mn

Le mousse tique.

Bzzzz. Et bzzz. Et bzzz encore.

Si j’en crois certaines rumeurs incessantes et certaines photographies, le Yukon serait un espace temps particulier. La Nature n’aurait pas fait évoluer quelques espèces, juste comme ça, pour rigoler.

Dont le moustique. Dieu sait pourtant qu’entres les marécages d’Irlande, les vallées de Cuba et les iles des Caraïbes, j’en ai vu de ces sacrés insectes. Mais si le spécimen de cet après-midi est représentatif de l’ensemble de sa population… Ben zut ! On est pas sortis de l’auberge.

C’était la disgression quotidienne, rubrique “40 millions d’ennemis”.

Sinon, journée franch’ment chiante au Xtra Nourritures avec que des rangements d’oeufs. Pas chébran du tout mais vraiment pas. Qu’est ce que je me suis emmerdé…

Tellement que je pense changer à partir de vendredi prochain. C’est tout du moins ce que j’ai dit à mon patron en attendant d’en rediscuter mais je sens pas trop de passer mon mois de mai dans ma chambre froide et ses 4 °.

D’ailleurs, j’ai été à un espèce de salon de l’emploi en fin d’après-midi.  Pas énormement d’intérêt si ce n’est le calepin gratuit et la bouffe offerte.

Voila que viennent d’arriver la Suisse et la Normandie. Je vais donc aller céans les rejoindre pour partager une soirée Uno…

Buonna notte et attrapez pas la grippe !