Le Canada: Mythes et Vérités

Maintenant que la folie du PVT est relativement calmée, que les quotas sont clos et que les futurs canadians to be martyrisent la touche F5 de leur clavier en attendant des nouvelles de l’Ambassade, il me semble intéressant de jeter un œil critique et subjectif sur cet Eldorado présumé.

Voici donc, de mon point de vue d’ex-pvtiste, une petite analyse de ce beau pays, basée sur des choses lues et entendues depuis mon retour sur le sol natal.

L’Eldorado

Au Canada, tout le monde peut trouver un travail

C’est vrai. L’accessibilité à l’emploi est réellement plus aisée qu’en France. Cependant, il faut faire un distinguo: l’emploi accessible est très souvent celui situé tout en bas de l’échelle et que vous ne feriez surement pas si vous étiez au pays. Les cas d’un chômage de longue durée pour un PVTiste s’expliquent souvent par une recherche non adaptée ou mal ciblée: on ne vise pas le top du top dès le départ.

Au Canada, on me donnera ma chance partout

C’est vrai autant que faux: vos compétences seront reconnues, appréciées et exploitées. Si vous avez la motivation nécessaire, que vous vous accrochez et remplissez votre part du contrat, vous avez de réelles possibilités de vous voir promu et/ou doté de responsabilités supplémentaires.

Le revers de la médaille: à société capitaliste, attitude capitaliste. Si vous n’êtes pas fait pour le job, vous dégagez, sans fleurs, couronnes ou prime de licenciement !

Au Canada, il est dur de se faire des amis locaux

Aussi vrai que faux.

Si vous cherchez des amitiés au sens européen du terme, il est sur que cela ne va pas être gagné. A nouveau continent, nouvelles règles sociales. Les canadiens mettent souvent plus de temps à créer des amitiés (telles qu’on l’entend ici): celui qui boit un verre et passe une soirée avec vous peut se comporter le lendemain comme un parfait inconnu et trouver cela normal.

Cependant, et comme il n’existe pas de règles pré-établies lorsqu’on parle relations humaines, je dirais juste que c’est du bullshit et qu’on peut se faire des amis partout.

Au Canada, j’ai la promesse d’une vie meilleure

Si vous la cherchez, il est très probable que vous la trouverez !

Le Yukon est le plus bel endroit sur Terre

Tout ce qu’il y a de plus vrai !

Au Canada, ils sont très respectueux de la Nature

Oui et Non.

Comment donc faire cohabiter Gaz de schiste, extractions minières et pétrolières, gros 4×4 avec X² millions de parcs nationaux, un système de tri des ordures super bien foutu, une mentalité de protection, une faune protégée ?

C’est l’équation que le pays va avoir à résoudre très, très vite.

Au Canada, c’est comme aux USA

Niet, no, nada.

Regardez donc Bowling for Columbine avec le passage Windsor/Détroit et revenez m’en parler !

Au Canada, il est très facile d’immigrer

Non, non et non

Si il est facile de partir un an avec un PVT, il devient ensuite beaucoup plus compliqué pour Mr Lambda et Mme Da de pouvoir planifier du long terme sans avoir à jongler parmi X millions de permis de travail (JP, AMT, RP, Travailleur Qualifié, Travailleur Nominé…).

Le Canada se base sur une immigration sélective et qualitative, n’ouvrant pas ses frontières à n’importe qui.

Si vous disposez d’un potentiel humain et professionnel intéressant pour le pays, alors vous êtes éventuellement sélectionnable pour entamer un long processus prenant jusqu’à deux ans et coûtant quelques milliers de dollars

Au Canada, les français sont aimés et adulés

Obavi césur !

Si vous arrivez en pensant être en pays conquis, accueilli par une gerbe de roses rouges, sur un tapis rouge, avec vos louanges chantées par un chœur de la RMCP, c’est sur que vous risquez de vous manger une belle mandale dans la tronche et d’entendre tinter régulièrement à vos oreilles un charmant « Maudit Français » qui n’en sera que mérité.

Le Canada et la France entretiennent, par le biais du Québec, un lien très particulier, situé quelque part entre « Je t’aime mon Amour » et « Dégage, je veux plus te voir ».

Ne soyez donc pas étonnés si les réactions à votre égard sont aussi variées qu’inattendues, cela fait aussi partie du charme du pays.

Au Canada, la paperasse n’existe pas

Disons que certaines démarches sont vraiment, vraiment, vraiment, plus simples qu’ici. Dix minutes pour une demande de NAS, quinze minutes pour louer un appart’. Le Canada s’embarrasse moins, dans la vie quotidienne, de papiers qu’ici.

Par contre, le jour où vous aurez à faire aux services d’immigration, vous comprendrez – amèrement – le revers de la médaille.

Au Canada, on parle français partout

En théorie, c’est vrai.
En pratique, c’est plus compliqué.

Force m’est cependant de reconnaitre que la situation des francophones et de l’accessibilité aux services en français s’améliore grandement au fur et à mesure des années.

Au Canada, tout le monde il est beau et gentil

Vrai !

Ils devraient mettre un panneau au guichet des aéroports: « Bienvenu à Bisounours Land ».

Les canadiens, dans leur ensemble, ont tendance à fuir les discussions polémiques si chéries de par ici. Les soucis se règlent dans la cordialité,  l’échange courtois et plein d’amour à partager. Si cela est agréable par moments, nul besoin de dire que le politiquement correct poussé à son extrême, ça peut devenir vite très, très embêtant.

Et vous, quelle est votre expérience ?
Avez-vous d’autres exemples de ces mythes/vérités ?

PS: Pour aller plus loin dans la discussion, n’hésitez à lire « Du travail au Canada » et « De la réalité », également publiés ici.

11 thoughts on “Le Canada: Mythes et Vérités

  1. « Au Canada, ils sont très respectueux de la Nature »

    Respectueux dans le sens du conservationnisme : oui. Respectueux dans le sens de écolos ? Alors là pas du tout. Au quotidien : voiture qui consomme, les transports en commun défaillants, eau gâchée, consommation consommation consommation… ne parlons même pas de l’agriculture : yuk. Certaines habitudes écolos viennent d’une réaction directe à ça(tri sélectif, compost beaucoup plus répandu, usage du vélo super répandu dans certaines villes) mais globalement… ça fait mal, quand même…

    Pour « Au Canada, c’est comme aux USA »

    Le Canada c’est pas les USA, mais c’est quand-même un peu comme aux USA. Culturellement, chaque région a ses spécificités (je me vois pas parler du Canada ni des Etats Unis comme une entité), mais il y a tellement de points communs que je ne saurais même pas où commencer.

    1. Pour le comparatif USA/Canada, y a juste une chose de claire: c’est juste impossible de lister tout ça (comme tu le dis).

      Ça serait peut-être intéressant de tenter une comparaison objective entre les états frontaliers (Yukon/Alaska) par exemple.

  2. « Le Yukon est le plus endroit sur Terre
    Tout ce qu’il y a de plus vrai ! »
    Tu as oublie ton qualificatif. Un bon nombre pourrait convenir mais tu pensais sûrement a « Dangereux » n’est-ce pas ?

    « Au Canada, il est très facile d’immigrer
    Non, non et non »
    Meuuuh si c’est facile !

    « Au Canada, ils sont très respectueux de la Nature
    Oui et Non. »
    Je reste profondément sceptique quant au « oui »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.