L’an bigu

Bloqué à Queenstown la suceuse de fric, j’attends que le ciel daigne s’éclaircir pour pouvoir m’échapper un peu des pompes à monnaie que sont tous ces magasins, commerces et business à touristes, promettant de vous offrir des merveilles inégalées dans le monde entier.

Ce n’est pas que la ville n’est pas jolie, bien au contraire. Elle dispose d’un certain charme, encastrée au pied d’un lac et entourée de bien belles montagnes ne demandant qu’à être gravies à la première éclaircie.

Par contre, j’ai un poil plus de mal avec les hordes de car et de bus envahissant régulièrement le lieu, dégueulant des flots de portefeuilles sur pattes, caméra autour du cou et parlant tellement de langues que je me surprends à essayer de voir Babel au loin.

Idem avec aussi avec tous ces jeunes germanophiles (sans distinction aucune) venus ici apparemment simplement pour se coller la plus belle race possible, se baladant nu la nuit et coursant les palmipèdes dans un but probablement sodomites.

Queenstown, tant vantée de par toute la Nouvelle Zélande, est comme une pièce de monnaie et se découvre à pile ou face.

D’un côté, tout invite à la nature, à la découverte et au repos de l’âme. De l’autre, voir des jets-boats ou des steamers remplis ras la gueule et envahissant mon espace pictural privé dès que j’aspire à tenter la moindre photo à caractère artistique.

Bref, ce n’est pas encore aujourd’hui et ici que je vais poser mes sacs et aspirer à la détente et au repos (que je ne recherche absolument pas de par ailleurs…), tout ce fut le cas dans les riantes bourgades de Dunedin ou d’Invercargil.

Faisant fi de tout ça, je repars dès demain couper du bois et réparer des clôtures du côté d’Athol, à une heure au sud d’ici-même pour ce qui sera mon 8ème HelpX so far avant d’aller jeter un oeil à Milford Soud/Te Anau et de commencer tout doucement ma remontée vers le Nord et de réfléchir à la suite à donner à ce WHV néozélandais qui entame son sixième mois !

11 thoughts on “L’an bigu

  1. Vas donc à Wanaka, la petite soeur de Queenstown comme ils disent, juste au Nord-Ouest. Exactement la même ville mais sans cette folie du porte-monnaie. Un vrai coup de coeur pour moi, alors que j’ai détesté Queenstown malgré tout ce qu’on avait pu m’en vanter. Il y a même un charmant cinéma pour les soirs de pluie qui vaut le détour (canapés, plaids et même une voiture en guise de siège)
    Bonne route 🙂
    Kali.

  2. Je déterre un article écrit il y a … exactement un an. Coïncidence. Je cherchais des infos sur Queenstown.
    Je n’y suis pas encore allée mais, bien que tout le monde en parle, ce n’est pas vraiment un de mes objectifs.
    Par contre, j’aide à planifier un itinéraire de 2 semaines en NZ et j’hésite à leur faire inclure Queenstown dedans alors que tous, jeunes ou vieux, Kiwis ou non, me disent que c’est immanquable. Qu’en penses-tu ?

    1. Hum. Disons que Queenstown en soi bah euh… j’y retournerai pas à titre personnel tellement c’est blindé de bars/bourrés/allemands/fric/touristes.

      Cependant, la place a quand même ses avantages: randonnées, vie nocturne, décor franchement pas dégueu.

      Y a aussi Glenorchy pas loin qui est vraiment, vraiment bien.

      Au pire, y a Wanaka à genre 100 bornes et ça, c’est immanquable !

      PS: http://pvtistes.net/forum/tourisme/72517-les-villes-de-nouvelle-zelande-queenstown.html

      1. Merci ! Wanaka est déjà sur la route donc je vais leur faire éviter Queenstown, surtout que le combo bars/bourrés/allemands/fric/touristes n’est pas leur tasse de thé (un vieux souvenir de certains coins de Grèce – pour moi aussi d’ailleurs).

        Ah, et oui, l’article sur PVTistes.net… mais j’aime bien celui-là moi :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.