La charte du Blogueur Voyage

Cette charte (aussi bien morale que professionnelle) pour les blogueurs voyage est issue de la rencontre de professionnels du tourisme et quelques gros blogueurs internationaux, lors du Social Travel Summit. J’y vois un document d’une importance essentielle que je me permets donc de traduire et de partager, comme indiqué sur la page d’origine. Vous pouvez également télécharger le Livre Blanc dont est issu cette traduction.

La charte (STS) du blogueur voyage

En tant que blogueur voyage professionnel…

Général

1) Je m’attends à être payé pour mon travail, pas pour mes opinions.

2) Je m’engage à publier, en temps et en heure, tous les contenus attendus et définis.

3) Je ne triche pas sur mon influence sociale réelle et  je n’augmente pas artificiellement mes statistiques en achetant de faux fans, followers ou lecteurs.

4) Je ne prétends pas avoir ‘un talent ou ‘une connaissance que je ne possède pas

5) Ma loyauté première va à mes lecteurs, auprès de qui ma crédibilité et mon identité sont cruciales.

6) Mes valeurs s’appliquent aussi bien à mon blog qu’à ma marque, à travers toutes mes communautés sociales.

Mon contenu

1) J’écris seulement à propos des découvertes et expériences vécues lors de voyages que j’ai effectué moi-même.

2) J’écris à propos de mon ressenti (subjectif) et toutes les opinions exprimées sont les miennes.

3) Je fais clairement apparaitre tout partenariat, publicité, sponsoring, compétition, test de matériel/produit ou avis extérieur que je mets en ligne tout en faisant mention de mes accords commerciaux.

4) Je respecte le copyright et le droit moral des autres.

En tant qu’Éditeur

1) Je m’attends à travailler avec des Offices de Tourisme, agence de relation presse, organisations ou entreprises touristiques/publicitaires et j’attends de mon lectorat qu’il comprenne et accepte la dimension commerciale de cette relation.

2) Je protège l’intégrité éditoriale de mon contenu.

3) Je négocie toujours des accords commerciaux clairs et nets tout en fixant nettement les limites desdits accords (Ex: Les sujets sur lesquels je refuse d’écrire ou des destinations dont  je ne veux pas parler).

4) Mon but est que mon influence et mes services soient payés à leur juste valeur.

En voyage de presse et blogtrip

1) Je considère les voyages de presse et blogtrips, qu’ils soient en groupe ou en individuel, comme des opportunités essentielles pour rassembler des informations et créer du contenu à propos d’une destination. Ils constituent un apport important dans notre fonction et ne sont pas juste des « à-coté ».

2) Je ne laisse pas mon indépendance éditoriale être affectée parce que le voyage est organisé. Cependant:

a) Je cherche à me mettre d’accord le plus tôt possible sur les attentes réciproque, entre blogueur et organisateur.

b) Si le voyage se passe globalement mal, qu’une expérience négative arrive, je m’engage à consulter tout d’abord l’organisateur pour expliquer, clarifier et, si possible, résoudre le(s) souci(s). Dans des circonstances exceptionnelles où aucune solution satisfaisante ne peut être trouvée, je me  réserve le droit de ne pas publier de contenu et d’en donner les raisons à l’organisateur.

88x31

Ce travail est publié via la Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.

19 thoughts on “La charte du Blogueur Voyage

  1. Ah c’est cool, merci de l’avoir traduite Cédric !
    Je voulais le faire mais je n’ai pas trouvé encore le temps 🙂 Je relaye et me permet de copier ta trad pour la mettre sur mon blog

  2. Merci pour la traduction, c’est très utile de lire ce genre de chartes surtout lorsque l’on débute et qu’on ne sait pas trop quelles sont les bonnes pratiques 🙂

  3. C’est effectivement très utile comme document. Je pense que ça peut être intéressant pour pas mal de blogueurs, mais aussi et surtout pour pas mal d’acteurs du tourisme (ou autres secteurs) qui travaillent avec les blogueurs.

    1. Si ça peut au moins fixer un cadre déjà plus clair… Après ça reste une charte (code of ethics en VO) et ça n’a donc aucune vocation officielle, malheureusement.

  4. Ce qui est triste, c’est que tout ça, c’est du bon sens, mais qu’on est obligé de l’expliquer à nos contacts à cause des mauvaises pratiques de (trop) nombreux blogueurs…

    1. Tout à fait d’accord sur le bon sens. Après, je pense aussi que les mauvaises pratiques sont issues d’une certaine image, entretenue, du métier de blogueur et de l’eldorado facile.

      Pas gagné de se débarrasser d’années de boulettes 🙂

    2. Je trouve qu’il y a vraiment du bon dans la blogosphère voyage, il me semble qu’une belle émulation a germé sur la toile. Tu insistes sur les mauvaises pratiques, et je le comprends, mais franchement je trouve que les contenus deviennent diversifiés, de très belles vidéos apparaissent, le design des petits nouveaux est très souvent bluffant et inspirant. La manière dont les uns et les autres utilisent les réseaux sociaux me semble moins hasardeuse également, les contenus plus riches. Maintenant en cliquant sur un blog voyage, j’ai l’impression qu’on peut vraiment être transporté dans n’importe quelle thématique de voyage, ou niche mainstream ou plus underground.

      J’ai vraiment envie d’insister sur cette belle énergie.

      Bonne année M’me Oreille et plein de belles aventures pour 2015,

      NowMadNow

      1. Heureusement qu’il y a beaucoup de bon, oui 🙂 Mais je ne comprends toujours pas comment on peut publier des articles sur des endroits qu’on ne connaît pas, ni comment on peut avoir envie d’illustrer ses billets avec les images des autres, et bien souvent sans les citer… ça n’a aucune âme, c’est le degré zéro d’un blog : pas d’expérience, rien à partager

    1. Hello Julien,

      J’aime beaucoup ton sens de l’euphémisme 😉

      Avant de vouloir respecter quelque chose, il faut déjà connaitre la chose à respecter !

  5. Bonjour Cédric,

    Merci pour cette traduction. C’est un document que tout blogueur pro devrait avoir sur son blog pour montrer aux professionnels du tourisme comment mieux travailler avec nous et aussi pour se faire respecter ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas.

  6. Je suis blogueuse parentale…rien à voir avec le voyage donc!
    Cependant je trouve cette charte juste et super utile.
    Petite question : comment savoir quels blogueurs y adhérent?

  7. Hello Cédric,
    Aurélie m’a informé que tu avais été l’initiateur de la traduction de cette charte alors un GRAND merci ! Pour ma part, j’avais contacté un autre blogueur qui l’avait sur son site pour la récupérer. je trouve cette charte très importante pour notre métier et viens de la mettre en avant sur la page du WAT17. Voilà tu sais tout ! Je fais tourner.
    En te souhaitant une bonne continuation, au plaisir d’échanger !
    Benoît

    1. Salut Benoît,

      Aucun souci pour la diffusion, bien au contraire !
      Merci à toi de m’avoir prévenu de la démarche, j’apprécie (et c’est aussi pour ça que j’avais mis ça en CC truc).

      A bientôt,
      Cedric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.