temps de lecture: 1 mn

If you wanna quoi ?

You wannaka !

Bien sur que cette blague est drôle, je ne vous permets même pas de vous poser la question, vous sentant venir de bien loin, bande de petits lecteurs indiscrets.

Je vous fais grâce de par avance du récit des mes escalades du coin, sachant que j’ai gravi des pentes d’au moins 90 degrés pendant 3 heures pour pouvoir profiter du délicieux panorama local et obtenir des photos à peu près aussi jolies que celle-ci:

Gné bô

Vous remarquerez que les paysages des alentours sont constitués pour 99% de montagnes et de lacs et que ceux-ci sont agencés d’une façon à faire rugir l’âme du premier poète venu.

Pour ceux qui auraient envie de faire la même randonnée, bien verticale et casseuse de chaussures, ça se passe de par ici (et ça s’appelle Roy Peak).

Cela étant dit, écrit et certifié et tandis que je me vois ma chambre se faire envahir par un drakkar de suédois (notez bien le masculin de la chose), je me bouge dès demain sur Te Anau et Milford Sound, histoire de faire un peu le touriste et de profiter du pays.

Pour conclure, je vous annonce que je suis le nouveau détenteur du tournoi de Killer Pool du Base de Wanaka, titre remporté hier soir et qui m’a vu gagné 30 dollars de consommations que j’ai aimablement partagé avec de girondes canadiennes (et de gironds brésiliens aussi).

A tantôt !