temps de lecture: 4 mn

Ici le Yukon, à vous les studios

Intro télévisuelle.

Flash, générique « toutoutoooouttoutooouuuuu ».

Il est 22.31, vous êtes sur Voyage-yukon. net, bonsoir à vous et merci de nous être fidèle.

Dans les titres ce soir, l’arrivée massive des taxes immobilières à Whitehorse oblige nos PVTistes à payer leur loyer. Interview exclusive à venir.

La révolution dans le recyclage des déchets: une enquête de notre reporter sur place.

Le chômage consenti pour la population exilée: un reportage choc et jamais vu encore.

Le don de meubles avant le départ ou comment une communauté s’entraide avec passion.

Le squat sauvage: une refléxion poussée et approfondie avec un témoin inédit: O., squatteur chez VB et CT.

___________________________________________________________

Tutututut

___________________________________________________________

Arrivés depuis bientôt deux mois à WH, nos immigrants favoris se sont rendus aujourd’hui en grande pompe chez Glen P. pour lui presenter leurs hommages déférents, solennel et vach’ment impressionants et ainsi regler leur du mensuel équivalant au droit d’avoir un toit. En échange de ce reglement, Glen P., magnagnime sympa comme jamais, a décidé d’installer des portes sur les armoires de la maison et de réparer la chasse d’eau. Nos jeunes héros pourront ainsi déféquer en toute tranquillité sans avoir peur de boucher la canalisation d’autrui.

___________________________________________________________

Turltutututuuutt

___________________________________________________________

La ville de WH en a marre des déchets non triés. Dans une logique implacable et donc indiscutée, elle a décidé de mettre en place et d’activer une décision murement réfléchie: un système de poubelles bicolores, permettant au citoyen lambda de savoir dans quelle catégorie ranger ses déchets. Ainsi, le réceptacle bleu servira au compostable et le vert au recycable.

Il ne fait nul doute que tous ces efforts seront considérés à leur juste titre à la prochaine échéance électorale et surtout par les jeunes filles de WH, vu qu’elles seront les poubelles pour aller danser.

___________________________________________________________

Pouet Pouet Tralalalala

___________________________________________________________

Sujet chaud en ce moment à Whitehorse, Yukon: le choix d’un chomâge consenti de la part d’une frange marginale de la population francophone. Pourquoi ne pas travailler au MacDo plutôt que de tenter de créer de chimériques associations ?

L’intéressé préférant s’expliquer sous X nous a déclaré qu’il « n’avait pas fait 15 000 putains de bornes pour donner des putains de steacks de caribous à des connards de bucherons barbus ». Une autre exilée a elle déclaré « qu’elle n’en pouvait plus des conditions de travail indécentes sur son lieu de travail avec seulement une demie heure de pause le midi. Pour cette raison, elle envisageait de faire grêve afin d’emmerder le patronnat local qui ne connait même pas la force et l’histoire du syndicalisme gaulois ».

Bref, un sujet hautement polémique qui n’a pas fini de faire parler.

___________________________________________________________

Tralalalala, ding dong

___________________________________________________________

Installés depuis 1965, Eve est donc repartie ce matin en France, après 45 ans de bon services. Nos jeunes amis la remercie particulièrement ainsi que son compagnon, Michel, pour avoir fourni environ 99% des meubles de leur appartement. Ils auront une pensée émue pour elle à chaque fois qu’ils iront s’assoir dans les fauteuils, poseront leurs verres sur la table basse en rotin et dormiront sur le futon.

Il leur adresse également une assurance de bon soins pour le Van Ford Aerostar 1991/236 000 kms cédé à prix tout à fait avantageux. Nous vous dédicacerons toutes nos balades ultérieures.

Bon vent à vous deux.

___________________________________________________________

Zip Zap Zoup

___________________________________________________________

Le squat sauvage: une réalité incontournable à WH.

L’exemple est flagrant. Le jeune O, pvtiste de fraiche date s’est retrouvé du jour au lendemain dans la rue whitehorsienne, devant dormir entre les caribous et subir les attaques des ours. Ne sachant où aller, il est venu frapper à la porte de deux de nos connaissances, VB et CT. Ces deux émigrés temporaires, réfugiés apolitiques ont de suite accepté de lui donner un hébergement temporaire et (absolument pas) gracieux.

Ainsi, notre ami O passera une nuit bien chaude sur un délicieux matelas (loué  10 dollars) dans le salon (usure du parquet, 15 dollars) après avoir mangé des spaghettis (bios, 5 dollars) à la sauce bolognaise (5 dollars) et bu une bière (longue fermentation, millésime spécial 8 dollars). Il pourra user à son gré de la connection Wifi (3 dollars/mégabytes) et écouter la radio (5 dollars/dix minutes).

Ses chaussures posées dans l’entrée (usure du paillasson, 5 dollars), ses affaires pliées sur le fauteuil (usure du fauteuil et stockage des biens personnels, 20 dollars), sa voiture garée devant la maison (gachage de la neige et du paysage, 30 dollars), il goutera la joie ineffable d’une solidarité bienvenue dans cette communauté.

Bien sur, vivre une telle expérience n’a pas de prix. Mais pour le reste… il y a Mastercard (et surtout du cash.).

____________________________________________________________

C’était le journal de WH, édition du lundi 30 mars 2009, ici le Yukon, à vous les lecteurs.

– Toute ressemblance avec des personnes existantes serait bien sur forfuite, non désirée, pas voulue etc etc. Quoique. C’est à voir. Et à réfléchir. N’empêche que l’appart’, bah il déchire. Et qu’on a un nouveau matelas. Et un futon en sus. Merci encore à Eve et Michel pour tout. Et bienvenue à notre premier squatteur officiel quand même !