temps de lecture: 1 mn

Herault ? Hic !

Qu’est ce qui peut bien faire de l’Hérault une terre promise limite bénie pour les Cedric en manque de nature et en période de profonde interrogation intérieure ?

– Le plaisir de manger de l’estoufadou (aka Pète-moi le bide) en très bonne compagnie. D’ailleurs en exclusivité pour Voyage-yukon.net, la recette du Maitre Queux: Ouvrir le frigo, tout choper, tout mélanger et se régaler de suite.

– Le bonheur de se balader en la charmante de compagnie d’une dizaine d’ânes qui voulaient voir si l’herbe était plus verte dans les prés adjacents. Et qui sont pris d’une légère « follitude » due au vent et aux stimulus extérieurs divers.

– La joie d’un après-midi dans les bois adjacents, pataugeant dans une tourbière qui ne déparerait pas le Connemara, cherchant à apercevoir quelques quadrupèdes non-anesques du genre daim et associés. Et qui sont paraient-ils chassés à l’arc de par ici.

– Le plaisir de retrouver un ciel étoilé vierge de toute pollution lumineuse, comme aux plus belles heures du Yukon.

Bref.

Gros plaisir au jour le jour et surtout des choses à (vous) raconter autres que mes éternelles réflexions habituelles !

As usal, to be follotinuated !