temps de lecture: 1 mn

Expérience d’hybride

C’est ce qui s’est passé aujourd’hui dans le monde merveilleux des Signoles !

Alors que je faisais rentrer dans le « Parc des 4 hectares » l’une des ânesses en chaleur  après un changement de pré, v’lta t’y pas que celle-ci, prise d’une envie de ruer subite, décide de ne me pas me laisser le temps de retirer sa longe et son licol. Je me retrouve donc à tenter de freiner cette machine infernale, tiré et tirant au même moment dans une nouvelle variante de « c’est moi le plus fort ».

Après avoir rigolé bassement pendant une poignée de minutes, le maitre des lieux se décide enfin à venir me prêter main forte et à me filer de l’aide pour retirer le bordel d’harnachage. Sauf que sans raisons apparemment valables (chaleur, beauté du postérieur, mésentente ?), l’une des ânesses a pris son parti de venir tenter un accouplement inter-espèce de la plus belle beauté et a donc chevauché fort cavalièrement le pauvre Jim qui « n’avais jamais connu ça ».

J’ai donc eu la divine surprise de voir une ânesse me regarder par dessus l’épaule dudit sieur qui a mis quelque millisecondes à réaliser ce qui passait. S’en est suivi une course poursuite dans l’enclos, entre braiements rigolards et cris d’indignation pendant que mes ex-collos yukonnais et moi-même s’esclaffions de bon coeur.

Finalement, tout est rentré, non pas dans un quelconque orifice mais bel et bien dans l’ordre naturel des choses, telles que préconisées par Dame Nature.

Autrement, je suis continue mon apprentissage de la rude vie du coin avec ma première séance de coupage de sabot d’un âne, à base de cisailles, de lime et de rabot. Expérience intéressante et qui, parait-il, ne pertube aucunement l’aimable équidé éonglé..

Demain, journée portes ouvertes de par ici et rando pour la journée avec nos amis les bêtes.

Cedric dans un milieu pas si hostile… To be followed !