temps de lecture: 2 mn

Enfants et gendarmes

Celle-la, honnêtement, je pouvais pas la rater, surtout après les épisodes “J’ai mal à ma France”.

A la gendarmerie à 8 ans

C’est une simple histoire de bagarre, explique son père, encore abasourdi par toute cette histoire.

Ce samedi, son fils âgé de 8 ans a été auditionné à la gendarmerie de Courdimanche (Val d’Oise), après y avoir été convoqué, relate Europe 1

La mère de son petit camarade a porté plainte. “Il y a deux mois, elle est venue me demander pourquoi mon fils s’acharnait sur le sien”, explique le père du garçon entendu. Mais, dit-il ni l’institutrice ni le directeur de l’école ne l’ont convoqué.

Il croyait l’histoire close.

Jusqu’à la convocation de son fils. Pendant son audition, il a reconnu s’être battu avec son camarade, il a même avoué l’avoir fait avec un autre, à 2 contre 1.

Mais ce n’est pas une raison, précise le père qui juge l’histoire “ridicule”. “C’est une histoire qui n’aurait même pas dû sortir de l’école”, explique-t-il au Parisien.

D’autant que, précise le quotidien, les 2 enfants se seraient réconciliés depuis longtemps…

(Source: Yahoo.fr )

Ce coup-ci, on a pas de brigades de gendarmerie et/ou police qui débarquent à l’école mais seulement un minot de 8 ans qui doit aller expliquer à des messieurs en uniformes bleus et représentant la loi qu’il s’est battu dans la cour de son école.

Je me marre pas parce que ce serait malsain mais je m’interroge quand même sur la globalité et la légitimité de la chaine réactionnelle et juridique, depuis le dépôt de la plainte d’une mère jusqu’à la convocation, sur le fait qu’aucune réponse pédagogique n’ai été apporté (apparement…). Egalement sur le fait que cela ne semble déranger personne dans une Gendarmerie de convoquer un enfant de 8 ans… (mais peut-être que je me trompe ? L’âge est-il signalé sur un quelconque papier ? Les circonstances de la plainte et le pourquoi de la convocation apparaissent-ils lors de l’envoi ? Bref, ladit gendarme sait-il clairement qu’il s’apprête à convoquer un p’tiot de 8 berges ?).

Et je rigole par contre franchement en me disant que si les parents devaient porter plainte à chaque fois qu’il y a une bagarre dans une cour d’école… Les tribunaux seraient bien embouteillés !