temps de lecture: 1 mn

(Encore de !) Retour

De passage à Paris jusque lundi matin après mes quasi deux semaines d’exil alpin, j’ai bien rigolé en transitant par Saint Lazare pour m’en retourner chez moi.

La RATP teste un nouveau dispositif additionnel sur cette station, servant – si j’ai tout bien suivi – à indiquer aux passagers les différentes étapes du monter-descendre aux heures de pointe.

Donc concrêtement, sur un petit écran lumineux vont s’afficher successivement les temps avant l’arrivée, le temps pour monter, le temps avant que ça sonne et… le temps perdu au cas où les temps d’avant n’ont pas été respecté.

Vivi.

“Retard occasionné”.

Donc uniquement par les méchants voyageurs qui savent pas monter et descendre correctement d’un métro sensé passé toutes les 95 secondes (c’est pas moi qui le dit).

Bientôt si ça continue, on va avoir le droit à un classement en temps réel des rames les plus efficaces, des plus mauvaises, avec un bonus-malus sur le prix de l’abonnement mensuel en fonction de ton efficacité et de celle des collègues de voyage.

Et si moi demain, je demande l’affichage selon la même méthode du retard causé par “régulation du trafic, accident voyageur, panne technique, problème de matériel, mouvement social”, on va me répondre quoi ?