temps de lecture: 1 mn

En vrac

Salut au fou lectorat de ce blog.

Constat rapide ce soir et bilan speedy speedy de la journée.

Des boulots en vue, pas de travail à la chaine, je me sens être libre et d’humeur arboricole. Vive les jeux de mots foireux.

Rencontre avec le responsable du bénévolat local, invitation à une soirée chez lui ce soir, soirée super sympa, rencontre d’une francaise installée ici depuis un bout de temps, très bonne mentalité. Le m’sieur Bruno nous propose même de squatter chez lui si on est en galère d’appart.

En parlant d’appart, rien à se mettre sous la dent pour le moment, on est pas encore à la rue mais on avait pas programmé les cinq cents dollars de fuel pour le chauffage en hiver. On cherche toujours.

Les chauffeurs yukonnais sont super hypes à laisser traverser la rue tout le temps.

Les cartes d’assuré social canadien se renouvellent par autocollant. Chaque année, on en colle un nouveau sur l’ancien. Résultat: une carte en relief.

Les Yukonnais n’ont pas de carte sim. Un portable équivaut à un numéro et basta. Crotte, mes deux numéros français ne me servent plus à rien.

J’adore Skype. Pas cher et pratique. Sauf quand les gens répondent pas. Heureusement y a les anciens qui répondent toujours ainsi que les géniteurs.

J’suis ravi par mon anglais. Tout le monde me comprend (ou semble) et je comprends tout ce que l’on me raconte. Merci Regards et merci l’Irlande.

Grosse grosse info à venir dans quelques jours si la folie que je suis en train de monter aboutit. A suivre