Dix techniques pour survivre à Ryan Air

Quand je parle de voyage, la discussion dérive souvent sur le même sujet: « comment payer le moins cher possible ? ». Et à sujet précis, 99,99% des personnes vont citer spontanément cette compagnie low-cost irlandaise bien connue, spécialisée dans les vols à très bas coûts, qui rogne sur toutes les choses possibles:

Voyons donc ensemble dix techniques simples et évidentes pour ne payer que le juste prix !

  • Voyager en-dehors des périodes de pointe

C’est probablement le premier facteur à prendre en compte: les tarifs les plus bas sont appliqués d’office aux vols dits « hors période de pointe »:

Nos vols les plus économiques sont disponibles, sur www.ryanair.com, pour les passagers voyageant hors périodes de pointe (entre lundi 12h00 et jeudi 12h00 et après samedi 12h00).

  • Vérifier toutes les conditions

Un Aller/Retour en Mésopotamie pour 10€  c’est toujours tentant. Mais en fouinant un peu on tombe bien vite sur ces quelques petites conditions: « période de voyage, période de réservations, jours applicables, achat en avance ». C’est seulement en combinant ces quatre éléments que vous paierez le tarif le moins cher.

  • N’emporter que le strict minimum

J’en ai fait l’amère expérience cet été lors de mon excursion écossaise: c’est la chasse au moindre kilo superflu. Veillez donc à respecter au gramme près la limite fixée par la franchise de bagages en cabine:

Un seul Bagage de cabine par passager (à l’exception des nourrissons qui ne peuvent en transporter), pesant moins de 10 kg et dont les dimensions n’excèdent pas 55 cm x 40 cm x 20 cm est autorisé (sac à main, porte documents, ordinateur portable, achats, appareil photo et autres doivent être placés à l’intérieur de votre unique Bagage de cabine).

  • Ruser pour ranger

Pour ne pas se voir facturer un supplément bagages au moment de l’embarquement, une seule solution: n’avoir en tout et pour tout qu’un seul truc avec soi. Autrement dit, oubliez de suite la combinaison « valise et sac à main »: ça ne passera pas:

You shall not pass.
  • Ne prendre aucune option supplémentaire

Au moment de la réservation, vous allez être assailli par des offres aussi (in)dispensables que superflues: monter en premier dans l’avion, choisir son siège, recevoir son billet par texto, prendre une assurance annulation…

N’en prenez absolument  aucune et laissez cela aux excités, nerveux et autres aficionados du « c’est l’premier qui a gagné ».

  • Enregistrez-vous en ligne et imprimez vous-même votre Boarding Pass

C’est con comme deux chaussettes dépareillées mais il faut le signaler: une carte d’embarquement oubliée, c’est cinquante euros à sortir en sus.

Les passagers ayant perdu/oublié leur carte d’embarquement en ligne devront s’acquitter d’une amende pour la réémission d’une carte d’embarquement pour recevoir une nouvelle carte d’embarquement à l’aéroport. Ce service est disponible jusqu’à 4 heures avant l’heure de départ prévue

  • Privilégiez le co-voiturage

Ce sont des p’tits malins à Ryan Air: en utilisant des aéroports situés loin des villes, ils disposent certes de tarifs avantageux mais ils vous laissent également perdus en pleine cambrousse si vous ne souhaitez point prendre leur (onéreuse) ligne de navettes régulières. C’est vrai que payer 30€ A/R un Paris Beauvais quand on a claqué 5€ pour se pinter la gueule à Cracovie, ça la fout un peu mal.

Du coup, soyez rusés: il y a souvent des offres régulières de covoiturage entre Paris et Beauvais à des tarifs défiant toute concurrence (6€). Vous pouvez aussi papoter avec votre gironde voisine pour si elle ne se rendrait pas, par le plus grande des hasards, vers Paris et si elle accepterait, sans aucune arrière pensée, de partager une place dans sa voiture moyennant quelques frais…

  • Payer avec la bonne carte

Dur, très dur même d’échapper à cet ultime frais administratif bien planqué au bout de la procédure, au moment où vous payez enfin votre billet. Il n’existe qu’une seule solution:

Les charges administratives – sont évitables en payant avec la carte MasterCard prépayée de Ryanair

  • Ne pas espérer dormir

Si vous avez déjà voyagé avec cette compagnie, vous savez pertinemment que le vol va être un long chemin de croix, un calvaire, un cauchemar sans début ni fin: jingle joyeux toutes les dix secondes, appel au micro pour acheter du duty-free, des clopes, des parfums, des jeux-concours. C’est une agression sonore incessante qui vous donne envie d’enfoncer ce maudit micro dans la zone la moins ensoleillée du personnel navigant.

  • Éplucher attentivement le site internet

Pas de surprises; tout est marqué et indiqué sur le site officiel et il suffit de prendre son temps pour ne pas tomber dans les X² pièges tendus !

Comment puis-je éviter de payer des frais optionnels?

Ici, chez Ryanair, l’ensemble de nos frais optionnels sont conçus pour encourager les passagers à voyager de façon ‘low cost’, ce qui permet à Ryanair de réduire ses coûts et de vous faire bénéficier ainsi que votre famille des économies ainsi réalisées en vous offrant le tarif le plus bas possible. Voici donc un guide facile sur la meilleure façon d’éviter ces frais optionnels:Les charges administratives – sont évitables en payant avec la carte MasterCard prépayée de Ryanair.  Cliquez ici pour demander la carte

Frais d’embarquement prioritaire – sont évitables, tout simplement, en ne sélectionnant pas ce service.

Frais de sièges réservés – sont évitables, tout simplement, en ne sélectionnant pas ce service.

Frais de réédition de carte d’embarquement à l’aéroport – sont évitables imprimer et présentant simplement votre carte d’embarquement en ligne à votre aéroport de départ.

Frais de bagages enregistrés – sont évitables en se déplaçant simplement sans bagages enregistrés.

Frais de bagages excédentaires – sont évitables en se conformant simplement avec les limitations convenues de poids de bagages de Ryanair.

Frais d’enregistrement en ligne – sont évitables en achetant simplement le tarif promotionnel annoncé le plus bas qui inclut le check-in en ligne gratuit.

Pour conclure, une petite histoire très drôle: 17 pockets Jackets

PS: 1498 commentaires à ce jour.
Le 1500ème remporte le Derrick d’Or Hivernal (et un truc surprise, comme d’hab’ !).
Muriel d‘Ici et Là remporte une nouvelle fois le trophée (mais comment fait-elle ???).

21 thoughts on “Dix techniques pour survivre à Ryan Air

  1. Et justement, je voulais te parler des poches : très important les poches : on peut y planque un appareil photo d’un kg (ça c’est chouette, dans ma gore tex !)

      1. Ah ! si Mumu finit aussi dans les indésirables, je suis moins fachée ! non parce que quand même… je vais finir par le prendre pour moi à la fin !
        D’ailleurs je pense que si tu cherches bien il en reste dans tes indésirables ! Questions, des questions ?

      1. Bah c’est 7 Bières ou c’est moi alors le 1500ème.
        Parce que ça me fendrait le cœur de devoir rendre ma belle médaille.

        1. Mon post précédent visait à définir TON commentaire comme le 1500ème.

          Quant à la médaille, je compte sur toi pour l’arborer fièrement.

  2. Je disais donc que la technique des poches est bien connue et que je me l’applique en fourrant régulièrement mon reflex d’un bon kg dans le poche de ma gore tex. 🙂

  3. Survivre à Ryanair ?

    C’est boycotter la société… qui est le jeu à fric pour le bon peuple romain de plus en plus crétinisé.

    On critique, mais on ne réfléchit plus et surtout ne passe jamais à l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.