temps de lecture: 4 mn

Dix raisons d’aller en Nouvelle Zélande

Mettons de côté l’Ecosse, les Shetlands et le Road Trip pour revenir, en ce jour, à d’ensoleillées hospices: la Nouvelle Zélande.

Voici donc, en ce mardi 16 octobre de l’an de grâce 2012, le 618ème article du lieu !

  • C’est à l’autre bout du monde

Difficile en effet de faire plus loin: pour relier Paris à Christchurch, cela représente 19 060 kilomètres, autrement dit, de 24 à 36 heures de vol (d’après mes sources).

I proof.

  • A jamais les premiers (ou presque)

Par le miracle des fuseaux horaires, quiconque sera en Océanie au moment du Temps des fêtes (comme disent nos amis québécois) fêtera le passage à la nouvelle année quasiment avant tout le monde (oui, y a des rebelles ailleurs) et pourra ainsi afficher de fiers statuts FB/Twitter avant 99% de la population mondiale.

  • Les noms en K

Kiwi, Karearea, Kaiteriteri, Karamea, Kumara et ainsi de suite: jamais je n’avais trainé mes guêtres dans un pays où le K est si bien traité. Et non, je ne ferais pas de jeux de mots foireux sur ce cas particulier

  • You can’t beat Wellington on a good day !

Déjà, Welly, c’est la best little capital d’après le Lonely Planet. Et ensuite, c’est juste vrai: une capitale si cool, si petite, avec la mer, la montagne et les phoques, c’est juste un cocktail parfait pour savourer la NZ urbaine, loin de l’horrible Auckland.

I told you !

  • Deux îles mais pas d’elles

Le nord, tout en populace laborieuse, en maoris et en 99 miles beach. Le sud, tout en classe, en nature et en coins perdus. Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, c’est que vous n’y mettez vraiment pas du votre.

  • I love Gaïa

Les amoureux des randonnées cherchant l’Eldorado n’iront pas plus loin: la NZ est faite pour vous. Des parcs de partout, des randonnées de folie, des décors à faire bêler un phoque (au moins) et même une selection pointue de Great Walk: il y a de tout à gogo, voire même plus.

Marlborough sounds good.

  • Résume ton CV

Vous cherchez une nouvelle expérience pro’ ? Et bien lancez-vous donc ! D’écouilleurs de moutons à cultivateur d’opium en passant par Ranch Ranger, inséminateur de vache, apprenti bucheron, plongeur, réceptionniste ou encore gestionnaire de ferme pédagogique, vous avez de quoi relifter votre CV pour les dix années à venir.

  • Pouce !

Parce que faire 5000 bornes en stop en 5 mois, c’est grave l’fun, que ça permet de faire des rencontres géniales, d’aller vers l’inconnu et de se laisser guider par une certaine Aventure. Et puis, c’est un sport national !

Preuve par deux.

  • Sweet as Bro’

Là-bas, rien n’est jamais pressé, tout est cool, détendu et relax'(ant). Les gens prennent la vie comme elle vient, que ce soit de face ou dans un couloir, papotent un peu avec elle et la laisse repartir, non sans l’avoir au passage gratifiée d’une belle et virile claque dans le dos. The Kiwi Way of Life, sweet as, bro !

  • Parce que…

Wanaka, Lake Tekapo, Cape Farewell, Catlins, Otago, Dunedin. Juste cela.

Et vous ?