temps de lecture: 5 mn

Dix aventures à l’étranger

Ayant eu le plaisir de salement bourlinguer aux quatre coins du monde de pas mal d’endroits depuis un bon bout de temps, je me fait un plaisir de partager avec vous en ce jeudi 22 septembre un truc ressemblant vaguement à un Top 10 mal foutu et branlant de toute part.

10) Aller voir un lever de soleil en Irlande en sortant du Pub

Ballina, pâques 2003. La nuit fut (très) longue et les hommages à Dame Guinness (très) nombreux. Le patron du rade, parti dans un monde meilleur et désireux de se taper ma collègue, nous fait un plan “Irish Romantic” en nous embarquant dans sa caisse en direction de la mer. On est fatigués, à la limite de l’ivresse, affalés comme des gueux sur le ponton mais le ciel est clair et le soleil, après s’être fait attendre, se lève sur une mer d’huile et nous offre le plus beau des réveils.

9) Apprendre des jeux bizarres en Toscane

Florence, été 2005. Je bosse sur un camp itinérant avec des ados de foyers. Le soir, au lieu de nous reposer, nous partons boire quelques godets au rade du camping, où nous tombons sur une bande de joyeux lurons fêtant jsépakoi. A peine arrivés et assis, nous nous retrouvons embarqués dans une partie de cartes dont nous ignorons toutes les règles: la Scoppa. 3 heures et une centaine de gros mots plus tards, nous maitrisons et les arcanes et nos adversaires !

8 ) Risquer sa vie dans les taxis russes

Saint Pétersbourg, été 2010. Je dois me rendre à l’autre bout de la ville pour récupérer un ado hospitalisé la veille. N’ayant pour toute adresse qu’une carte de visite, je me risque à tenter le diable et à monter dans un taxi clandestin après avoir négocié le prix. J’ai compris mon erreur en voyant en même temps les cadrans pétés, la ceinture détachée et les icones des saints éparpillées aux quatre coins de la Titine. 15 minutes et un tête à tête avec la mort plus tard, je sors de ce truc, bien arrivé, mais en me promettant qu’on ne m’y reprendra plus !

7) Boire des alcools interdits

Irlande, ville indéterminée, période oubliée. Le Poitin semble être un truc frelaté, interdit, considéré comme une arme potentiellement létale. Il n’empêche que les irlandais le font eux-même, à base de patates bouillies et distillées dans des boyaux de porcs fraichement noyés dans du whisky. C’est raide au-delà de tout, ça descend en ligne droite dans le bide et ça réveille les morts.

6) Manger au restaurant privé du Metropolitan Museum

New York, Pâques 2008. Il semblerait que le Curator de ce (beau) musée soit de très loin assimilé à ma famille (ou vice-versa). Il n’empêche qu’en gentleman, il m’a invité à manger dans cet endroit hors de prix, m’a parlé et a réglé l’addition comme un prince. Et moi, j’ai découvert le monde du luxe sur la 5ème Avenue.

5) Établir des liens amicaux avec la police américaine

San Francisco, été 2006 et 2009. Comme de bien entendu c’est toujours dans cette ville que je me retrouve embarqué dans des histoires pas possibles. Passe encore que des ados volent des affaires sur le campus pendant une colo’ et que je me retrouve désigné pour les rapatrier en France à trois jours de la fin mais me faire arrêter parce MA voiture apparait volée alors que j’ai tous les papiers et que le cop’ le voit sur son écran (dixit Georginou), ça fait un peu gros. Et pis les 200 bucks d’amende payés après à cause du feu rouge, le portefeuille (pas le mien heureusement) s’en rappelle encore.

4) Dormir dans un monastère

Italie, été 9* (?). On est perdus, on prend les routes dans le pas bon sens et on sait pas où dormir… Bref, c’est la crise. Heureusement, on tombe avec mon géniteur sur un panneau nous indiquant un camping… tenu par une congrégation de bonnes sœurs jouant à la Game Boy et s’enquillant des trucs pas cathos au bar. La famiglia que ça s’appelle et j’en rigole encore depuis le temps tellement c’était génial.

3) Rencontrer des collègues de boulot au Yukon

Whitehorse, été 2009. Barbara est une française vadrouillant en Amérique du Nord et passant par le Yukon. Barbara couchesurfe chez ND qui l’amène bien naturellement à une soirée chez nous. Barbara a bossé pour N***, à Saint Michel de Chaillol, en février 2007. Moi aussi. 7500 bornes et 3 ans plus tard, paie tes souvenirs !

2) Dormir à côté de bêtes (pas toujours) sympas

Canada/Usa, 2009. Que ce soit dans le coffre d’une titine, dans une tente ou dans une cabane, j’ai eu droit à un nombre de visites potentielles très intéressantes, avec un bestiaire allant du petit lapin au gros grizzly en passant par le sympathique caribou, le pesant bison ou le vicelard Rattlesnake. En fait et à vrai dire, je préfère même pas savoir ce qui s’est approché de moi durant toutes ces nuits.

1) Faire la une d’un journal

Wellington, printemps 2011. J’ai gardé le meilleur pour la fin, tellement c’est génial et inattendu:

Héhéhé !