temps de lecture: 1 mn

Des moutons démontés

Le principe d’un voyage à l’étranger sur une durée aussi longue que celle d’un PVT permet de réaliser quelques rêves rarement faisables en dehors de ce contexte.

C’est ainsi que la semaine prochaine, à l’entame de ma trentième année, je vais avoir le plaisir de partir me paumer dans une ile des Marlborough Sounds pour bosser en Help X avec des moutons tout prêts à être tondus.

Ayant décidé de quitter Wellington mardi prochain, cela fait donc une bonne poignée de jours que j’organise mes voyages à venir, ceux-ci m’emmenant donc pour le moment dans quelques riantes bourgades aux noms de Bleinheim, Havelock, Picton et compagnie.

Je retrouve cette liberté qui fut la mienne tantôt et ce plaisir indicible de ne pas savoir où aller, ayant juste quelques vagues dates en tête et aucune idée de ce qui va être fait.

Dans tous les cas de figure, ma timeline me demande d’être à Cheviot, dans le Canterbury, aux alentours du 7 novembre puis vers Dunedin, dans l’Otago, vers début décembre.

D’ici là ? Des moutons, des iles, de la nature et la Nouvelle Zélande dans toute sa splendeur !