temps de lecture: 3 mn

Comme c’est orig(i)nal

Allo.

C’est ce qui est écrit au début des mails envoyés par les québécois. J’innove et mets ça en introduction de l’article du jour.

Retour sur les journées de jeudi et vendredi…

Jeudi donc… J’avais prévu de bosser sérieusement mon dossier d’entreprise. Sauf que l’inattendu a frappé à ma porte le matin, m’obligeant à remettre en cause l’intégralité de mon programme. Ladit programme a été modifié en profondeur. Tellement profondément que c’en est indécent d’ailleurs. La première surprise a été une excursion pour aller patiner. Oui oui. Du patin à glace. Avec Virgie et Nico.

On a bougé sur le Canadien Winter Game Center . C’est le haut lieu sportif du coin. Et on a donc patiné pour la somme modique de 6 dollars. Et on a fait nos Candeloro. Triple axel et pirouette. On a découvert la marche arrière. On a sauté. On est tombés. Bref, on a bien rigolé.

Du coup, Nico est viendu manger à la maison. On a bouffé des pizzas monstrueuses et super bonnes. Il est parti. Je suis parti aussi. On est partis ensemble du coup. Virgie est partie acheter des clous et du papier verre. On est allés à l’assurance. Nico pour sa voiture, moi pour mon groupe. On est repartis bredouilles. Je suis rentré et j’ai travaillé du coup. Sauf que Nico est reviendu. Avec Morgan. Et on est repartis au CWGC. Pour aller à la piscine.

Et la… Paf. Boum. Bang. Saune. Jacuzzi. Piscine à bulle. Toboggan. On a farnienté sévère pendant trois heures. Du barbotage pur. Ni plus ni moins. Big foot. Après on a remballé parce que concert à pas rater en ville. Donc on a fait nos ET (téléphone maisooooon…). On a mangé la fin de la pizza du midi. Et on est repartis encore une fois.

Bar habituel, le Flipper’s. Musique et décor pas habituels eux. Une horde de zombies, genre House of the Dead nous a envahi. 28 jours plus tard, I am a Legend, la nuit des Morts Vivants. Ce que vous voulez. On a bien rigolé. Et gros évenement, il y avait pour la première fois de la bière pression. Donc on en a bu.

Sage, Paspeurdeselevertôtlematin est partie à un horaire décent. Je suis resté, beaucoup moins sérieux. La bande des francophones a décampé une heure plus tard. Moi j’suis resté… Il devait être environ une heure du matin. J’suis reparti à quatre heures… après avoir fait la fermeture du bar, discuté avec une copine… Trois heures d’anglais pur. J’ai adoré. Pas un mot de français pendant tout ce temps. Aucune peur à avoir de faire des fautes, pas de pression autre que la binouze. Juste le plaisir de parler (et surtout) et d’être compris.

Ce matin, réveil ardu vers 9.OO. Bossage et prépa de séjour pour une ancienne boite à moi. Passage comme d’hab’ à l’Afy dire bonjour… Déposage de Cv pour changer. Pis gros après midi matage de photos et courses. On a été efficaces. Tellement qu’on a révolutionné l’appart. Ma chambre déjà, avec l’apparition d’un bureau et un bougeage de lit. Le salon, avec l’affichage d’une affiche de cinéma donnée par Brian, notre super cool voisin d’en dessous. Et pis Virgie, hyper motivée, qui a quasiment fini sa table basse. C’est beau.

Voilou, voilou, le récit exhaustif ou presque des aventures d’un Cedric absolument pas dans son milieu naturel mais qui adore sa vie. Et qui regrette vraiment mais alors vraiment rien…

(Ouverture prochaine d’un Cedricthon pour m’envoyer du fromage, du vin, de la charcuterie, du saucisson, un appareil à raclette, à fondue…)