temps de lecture: 1 mn

Ce n’est qu’un au revoir

Voila. Fin de cette aventure.

Aujourd’hui à 16 heures a pris fin mon emploi XtraFoodien. Sans regrets, après un mois et quelques jours…

Expérience intéressante quoique terriblement chiante sur la fin. Premier contact sérieux avec le monde du travail nord-américain. J’en retire des leçons à retenir pour le futur et des certitudes à conserver.

Première d’entre toutes et probablement la plus utile: en-dehors du vocabulaire spécifique au domaine (rack, card, shelves, shelf, box, crates…) qui s’acquiert au fur et à mesure, je suis tout à fait capable de bosser dans une langue étrangère.

Au niveau des compétences, je retire de cet emploi des choses que je ne connaissais pas auparavant:

– Je suis capable désormais de manier 6 caddies en même temps.

– Je sais emballer/momifier des caisses de lait et des paniers à oeuf avec du plastique.

– Je sais manier et diriger les lève palettes comme un pro.

– Je suis capable de ranger une chambre froide comme un chef, avec les produits les plus frais en premier.

– Je me sers de mon cutter avec une dextérité digne d’un chirurgien d’Urgences.

– J’appuie sur le bouton du concasseur seulement lorsque celui-ci est rempli et je ne le fais pas marcher à vide.

– Je porte élégamment le tablier noir par dessus la chemise blanche.

– It’s my pleasure to assist and Hello Can I Help ?

Bref. Je déblatère beaucoup pour ne rien dire… Juste au final que j’ai bien rigolé par moments, que je me suis sacrement fait chier à d’autres occasions. Tout ce qu’il y a de plus normal.

Sinon au rayon « informations diverses ».

Paspeurdesours et Mr Evadeo partent demain pour un roadtrip qui s’annonce déjà légendaire. Espérons qu’ils vont pas se faire bouffer par les ours de Kodiak.

J’ai loué un vélo pour toute la saison (jusqu’aux premières chutes de neige…). C’est trop bien. Et pas cher.

Retour sur le marché de l’emploi donc. Mais pas avant lundi. Week-end de débauche à partir de ce soir.

A demain si vous le voulez bien.