temps de lecture: 1 mn

Aventures vancouveuriennes

Une nouvelle aventure, loin du grand nord canadien et de mes 7 mois yukonnais.

Me voici donc installé à Vancouver la Grande (forcement, tout est plus grand que Whitehorse par ici…), avec son réseau de bus incompréhensible, ses rues avec plein de voitures, son Skytrain, ses centres commerciaux… Bref, tout plein de belles choses qui me font reprendre goût aux villes de plus de 25000 habitants.

J’ai profité d’un réseau familial complexe et étendu au-delà même de ma connaissance personnelle car je suis passé par la demi-soeur de la mère d’une cousine que je n’ai strictement jamais vu de visu. Et il se trouve que j’habite désormais dans une chambre dans la maison de cette fameuse demi-soeur, dame tout à fait adorable qui a de la choucroute et du camembert dans son frigidaire.

Ô bonheur !

Ma nouvelle petite vie de vancouveurien prend donc sa source dans un quartier vach’ment cosmopolite, entre restos hindous, chinois, japonais, avec des coiffeurs sikhs, des boutiques de vidéocassettes made in Boliwood et tout le ramdam habituel.

J’ai pu garer mon gros tas de boue (aka Titine) juste devant la casa, en attendant qu’une bonne âme daigne allonger une grosse poignée de dinars pour me la reprendre (j’en demande plus ou moins 400 bucks…). Sachant que j’ai quand même changé un pneu et un frein et qu’il y a une Timing Belt toute neuve qui attend dedans. Pas grave, je suis pas pressé.

Dès demain, retour sur le marché du travail, recherche de taf, au-revoir-Jim-et-Virgie et bon voyage aux n’Usa (faîtes gaffe aux keufs de SF, y rigolent pas !).

Demain, suite des aventures d’un Cedric plus au Yukon et des histoires de SFPD et de voiture volée !