temps de lecture: 4 mn

From Sweden with rain (#66NSuède)

Je ne sais pas trop si vous êtes au courant (le contraire m’étonnerait et me chagrinerait beaucoup) mais, hier soir, j’me suis rendu du côté de l’Institut suédois de Paris pour le lancement officiel de la saison culturelle 2014 du pays éponyme, judicieusement appelée « 66°Nord: l’attitude suédoise ». J’ai raconté, sur le site de la Team Givrés, le principe du contexte du déroulement du festival (article que je vous invite fortement à lire pour en savoir plus). Cependant, la soirée ne fut pas qu’une belle occasion de networker et de rencontrer des gens sympathiques tout en se pâmant devant de belles photos enneigées. Comme d’habitude, j’ai fait mon lot de boulettes et d’aventures gastronomiques…

logo

From Sweden with Rain !

Pour commencer, il se trouve que je n’étais pas tout seul. En effet, j’ai eu l’insigne honneur d’être accompagné par la moitié de Retour du Monde, dénommée (à juste titre) Cécile et qui est, de par ailleurs, l’une des autres membres fondatrices de la fameuse TG. Autre insigne honneur à noter, une charmante invitation à aller festoyer en VIP (oui oui), en compagnie d’augustes personnages, tous plus nobles les uns que les autres, quelque part dans les hauteurs de l’Institut.

salon

Dès l’entrée, un charmant monsieur me serre la main, me souhaitant la bienvenue et une belle soirée. Curieux, je nous interroge: moi d’abord, pour savoir ce que l’étiquette requiert en de telles circonstances puis lui ensuite, pour savoir qui il peut bien être.

« Je suis l’Ambassadeur de Suède »

Cramoisi et légèrement honteux de ma bévue, j’ai eu le temps de bredouiller de vagues (et plates) excuses, sous le regard narquois et amusé de Cécile, bien futée de ne pas avoir causer sur ce coup là ! Quelques longues minutes plus tard, tout mon désarroi s’est envolé après deux coupes de champagne aux airelles et la vue du p’tit buffet planqué dans un coin.

well fed

Rassasié et heureux, nous avons ensuite quitté à regret la chaleur douillette du lieu pour affronter le grisonnant ciel parisien et les apocalyptiques trombes d’eaux se déversant en parallèle sur les jardins. Bien que mouillés, nous avons eu le temps d’écouter les intéressants discours des intervenants locaux. Monsieur l’Ambassadeur a ainsi insisté sur le fait que:

L’Europe n’a pas été aussi longtemps en Paix de toute son histoire, il faut protéger cela à tout prix, profiter des opportunités pour construire un monde meilleur et ne pas oublier que les Samis étaient là avant tout le monde.

Tandis que Madame le Maire d’Umea, dans un anglais charmant, a remercié les gens d’être venus, a dit que la Laponie, ça déchirait et que c’était vach’ment cool qu’Umea soit la capitale culturelle 2014 (je retranscris de mémoire, il est possible que les mots ne soient pas exactement ceux qu’elle a employé !).

feu

Le reste de la soirée n’a été que luxe, calme et volupté.

Les parisiens (et autres invités) ne se sont nullement rués comme des sauvages sur la nourriture gracieusement mis à leur disposition. Ils n’ont guère rendues à moitié folles les (délicieuses et charmantes) demoiselles préposées au service et n’ont absolument pas cherché à reprendre x² fois du même plat alors que d’autres attendaient depuis des lustres. De même, les personnes âgées n’ont absolument foutu des coups de cannes sur mes orteils et ne se sont absolument pas insinuées dans les files d’attente pour piquer des gamelles remplies à ras bord de bouffe tandis que se pavanaient quelques superbes spécimens de bomeurs égarés.

(Non le paragraphe ci-dessus n’est pas écrit sur un ton rancunier, ironique ou autre)

IMG_20140211_192602

Et sinon, j’ai bu du café avec du fromage dedans et du jus d’airelle !